La rentrée scolaire approche: comment bien aider votre enfant à faire ses devoirs?

Auto, devoirs, dodo. Les enfants reprendront bientôt le rythme de l'école.

Il est temps de penser à la rentrée scolaire. Lundi, il faudra recouvrir les cahiers. Et mardi, ce sera déjà reparti pour les devoirs. Pas toujours simple de reprendre les bonnes habitudes. Comment bien aider votre enfant à faire ses devoirs?

Premier conseil, élémentaire, montrez à votre enfant que vous vous intéressez à ce qu’il fait de ses journées. Marc Demeuse, professeur à la Faculté de psychologie et de sciences de l'éducation à l'université de Mons: "Si chaque parent prenait quelques minutes pour discuter de cela, ça vaut tous les devoirs du monde. Ça signifie que ce que l’enfant fait à l’école est important pour vous et lui. Un lien va se créer."

S’il a des devoirs, mettez votre enfant dans les conditions qui lui correspondent le mieux: "Certains enfants préfèrent être plus tranquilles et vont faire ça dans leur chambre comme des grands. D’autres vont avoir besoin qu’on soit près d’eux. Simplement pour avoir une présence", ajoute Marc Demeuse.

Ne pas critiquer ouvertement l'école ou l'instituteur

Laissez-le aussi un maximum s’en sortir tout seul. "Le but n’est pas de donner cours à la place du prof. Si vous essayez de faire ce genre de choses, vous avez beaucoup de chances de tomber à côté de la plaque. On n’est pas professionnel en tant que parents. On peut donner des indications contradictoires."

A éviter absolument: affirmer à votre enfant que son instituteur se trompe. Une attitude qui pourrait rompre durablement la confiance de l’élève en son école.

Pour ou contre les devoirs?

Le débat refait surface à chaque rentrée. En principe, les devoirs sont interdits en première et deuxième primaire, mais dans les faits c'est rarement respecté. Les parents sont souvent demandeurs. Or, les spécialistes ont montré que ça peut parfois être contreproductif. Ça a tendance à renforcer les inégalités.

"Les enseignants sont des professionnels. Les parents font ce qu’ils peuvent et certains parents sont en grande difficulté quand on voit certains nombres de travaux à faire à la maison. Il faut que ces devoirs puissent être faits par les élèves seuls et cela doit pouvoir se faire dans de bonnes conditions. Si vous faites cela dans la cuisine, avec des frères et des sœurs autour de vous et des parents qui font autre chose, ce n’est pas idéal. D’autres enfants vont être dans une situation plus confortable", conclut Marc Demeuse.

Vos commentaires