La sécheresse EXCEPTIONNELLE de cet été reconnue: les agriculteurs auront droit à des aides (vidéo)

166 communes wallonnes ont été déclarées en sécheresse exceptionnelle pour cet été. C’est une bonne nouvelle pour les agriculteurs concernés. Ceux-ci vont donc pouvoir faire appel au fond des calamités. Sébastien Prophète et Alain Hougardy ont rencontré plusieurs agriculteurs d’Eghezée pour le RTL Info 13H.

Samuel passe en revue ses pommes de terre et plusieurs tubercules ne pourront être commercialisés car ils sont trop petits. La pluie arrive beaucoup trop tard pour éviter les conséquences néfastes de la sécheresse pour les champs de cet agriculteur: la perte de rendement est estimée à 30 à 35 %.


Quoi qu'il arrive, c'est trop tard

"C’est une catastrophe. On aurait pu espérer des pluies à la fin du mois de juillet qui auraient pu redonner un peu d’espoir par rapport au rendement mais sur cette parcelle, le feuillage est terminé. Même s’il se met à pleuvoir, il n’y aura plus d’effet de retour", déplore l’agriculteur Samuel Raes.

L’institut royal météorologique vient d’objectiver la situation. Il reconnait le caractère exceptionnel de la sécheresse dans 166 communes de Wallonie entre le premier mai et le premier août. Les agriculteurs de ces localités vont pouvoir solliciter une intervention du fonds des calamités.

"Il faut évidemment prouver qu’on a perdu au moins 30 % de sa récolte, ça vaut pour les grandes cultures et l’élevage", précise René Collin, le ministre wallon cdH de l’Agriculture.


Des aides, oui mais quand?

Après avoir rentré leur dossier, les agriculteurs lésés pourraient toucher les indemnités durant le premier semestre de l’année prochaine. "C’est toujours une bonne chose évidemment, on ne va pas le refuser, c’est quelque chose de positif. Mais c’est fort aléatoire et c’est loin", pointe Laurent Gomand, lui aussi agriculteur.


"Entre-temps, il a fallu continuer à payer nos engrais, nos plants, nos factures, notre énergie et c’est là que ça risque de coincer", souligne Samuel Raes.

A la fin du mois, d’autres communes de Wallonie pourraient s’ajouter à la liste des communes impactées. Le ministre de l’Agriculture demande aussi à l’Europe d’autoriser le versement d’aides au secteur plus tôt que prévu.

Vos commentaires