La SNCB va acheter des dizaines de milliers de montres connectées, smartphones et tablettes: mais pour quoi faire ?

Entre ponctualité des trains et informations aux voyageurs, on a du mal à saisir le rôle concret de ces appareils...

La SNCB va acheter des milliers de montres connectées, de tablettes et de smartphones afin d'améliorer la ponctualité de ses trains. L'offre publique concernant l'achat de 6.000 montres connectées, de 7.000 tablettes et de 13.500 smartphones a été lancée la semaine dernière.

"Cette opération s'inscrit dans notre stratégie de numérisation", a indiqué mercredi un porte-parole de la compagnie, selon qui ce matériel est destiné aux conducteurs et accompagnateurs de trains. "Les montres doivent améliorer la ponctualité des trains. En heures de pointe du soir, par exemple, 84 trains doivent passer par la jonction nord-midi. Ca se joue alors à la seconde près", a expliqué le porte-parole.


Une information "fluide"

Dans le RTL info 13h, Thierry Ney explique que "aujourd'hui, on a des outils qui ont vécu et il est important pour nos collaborateurs d'avoir des outils dernier cri. Pour remplir leur mission de service public, que ce soit en terme de ponctualité ou d'information aux voyageurs. Avec les tablettes, on recevra les informations de manière fluide que nous pourrons délivrer à notre clientèle". 

Théoriquement, les tablettes permettront aux conducteurs d'avoir un horaire de travail actualisé tandis que les smartphones serviront à la recherche d'information sur les trajets.

Ces appareils seront utilisés dès l'année prochaine. L'offre publique est ouverte jusqu'au 15 mars. Le montant de l'investissement n'a pas été révélé.

Vos commentaires