En ce moment
 

La Wallonie change de méthode pour combattre les excès de vitesse

Des automobilistes pas très prudents qui roulent en trombe dans les rues de village. La Wallonie n'en veut plus, la Région va appliquer la tolérance zéro. On vous explique qui est concerné et comment.

La Wallonie change de technique pour se battre contre les excès de vitesse. La Région en a marre du sentiment d'impunité de ceux qui roulent 10-15km/h au-dessus de la limite et qui ne sont pas sanctionnés. Pour certaines infractions, c'est le Service Public de Wallonie qui gérera les sanctions à la place des Parquets, histoire de gagner du temps. Jusqu’à il y a peu, plus de 45 % des excès de vitesse qui arrivaient aux Parquets n’étaient pas du tout traités ou au mieux classés sans suite, faute de moyens humains et informatiques suffisants mis à disposition par le SPF Justice pour traiter les dossiers.

"C'est inquiétant"

Dans certaines rues, la vitesse est un véritable poison. "Ce sont des sauvages, surtout la nuit", témoigne au micro de Bel RTL un habitant de la rue Vandervelde à Courcelles. Nombre d'entre eux sont trop souvent confrontés à des chauffards. "Il y a des accidents régulièrement. Il y a des nuisances liées aux véhicules. Pour les piétons, on ne peut pas traverser. On se sait jamais quand. On ne sait jamais où se garer. C'est inquiétant." Des propos que confirme la bourgmestre de Courcelles Caroline Taquin, au micro de Céline Praile. Concrètement, cette mesure concerne qui et quoi ? Ca concerne les "petits" excès de vitesse. En agglomération, dans les zones 30 et zones résidentielles, la mesure s'applique à ceux qui dépassent la vitesse autorisée de maximum 20 km/h. Pour le reste du réseau routier wallon, ce sont les dépassements de maximum 30 km/h qui sont concernés. Les excès de vitesse plus importants seront eux, toujours traités par des procédures pénales.

Quels montants ?

Les montants des amendes administratives seront identiques aux amendes actuelles. Actuellement, en agglomération, zone 30, abords d’écoles, zones résidentielles ou de rencontre, l’excès de vitesse jusqu’à 10 km/h est sanctionné 53 €, et 11 € pour chaque km/h supplémentaire au-delà d’un excès de 10 km/h. Sur les autres routes, l’excès de vitesse jusqu’à 10 km/h est également sanctionné par une amende de 53 €, et 6 € pour chaque km/h additionnel. Ces montants seront progressifs en fonction du délai de paiement. Plus le contrevenant paiera avec du retard, plus l’amende sera élevée. Après un certain délai, l’amende est augmentée de 35 %.

Le gouvernement wallon vient toute juste d'adopter le décret. Le texte doit encore passer au Parlement. La mise en application est donc annoncée pour fin 2020-début 2021. Le nombre d'infractions prévues avec cette mesure devrait atteindre les 500.000 par an.

Vos commentaires