En ce moment
 
 

Le Belge deuxième plus gros gaspilleur de nourriture en Europe: voici les 5 conseils de l'AFSCA

 
 

345 kilos. C’est la quantité de nourriture que le Belge gaspille en moyenne chaque année, selon un rapport de l'Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture. Un "gaspillage" que l'on pourrait pourtant diminuer. C'est la conviction de l'AFSCA, l'agence qui surveille notre chaîne alimentaire. Elle livre d'ailleurs 5 conseils pratiques qui peuvent nous y aider.

L'étiquette "A consommer jusqu’au", nous la connaissons tous. Mais faisons-nous réellement la différence avec celle qui invite "à consommer de préférence avant" une certaine date. En cas d’hésitation, bien souvent, la réaction est unanime. "S'il y a un doute au niveau de la fraîcheur d'un produit, il ne faut pas hésiter : poubelle", affirme un consommateur rencontré dans un supermarché. "Oui, je jette. Si j'ai une hésitation, je ne garde pas", avoue un autre. "En cas de doute, on jette", renchérit une troisième. "Il m'arrive très souvent, au grand dam de mes enfants, de manger des choses qui sont un peu au-delà de la date et j'ai 66 ans et je survis jusqu'à présent", plaisante une autre cliente dans le supermarché. 

Il existe deux types de dates de péremption. Charcuterie, poisson… Ces produits ont une limite de consommation. Ils sont plus sensibles et rapidement périssables, il est donc recommandé de ne pas les manger une fois la date dépassée.

Les produits secs comme la farine, les biscuits ou les conserves peuvent être consommés en toute sécurité après échéance ! Quant à vos fruits et légumes défraîchis, il suffit de couper la partie abîmée et de garder le reste pour en faire une compote ou une soupe, par exemple.

Durant les courses, les emballages font aussi la différence. Alors certains optent pour les magasins en vrac. "Quand j'ai besoin de quelque chose, je sais exactement le volume qu'il me fait donc je choisis en fonction de l'emballage qu'il faut", affirme une adepte des magasins en vrac. "J'essaye de respecter la planète", dit un autre. "Ça va vraiment permettre au consommateur de garder un œil sur les quantités qu'il va acheter et donc aussi sur l'argent qu'il va dépenser", précise Caroline Lallemand, co-gérante d'une épicerie en vrac.

Les conseils de l'AFSCA

Un frigo bien rangé empêche aussi le gaspillage. Chaque zone possède une température différente. L’AFSCA, l'agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire, conseille aussi de conserver les restes correctement. Après le repas, mieux vaut ne pas laisser traîner les aliments à table. Placez-les directement au frigo, dans des boîtes fermées.


© RTL INFO 

Des gestes simples à adopter pour lutter contre le gaspillage alimentaire, bien utile quand on sait que la Belgique occupe la deuxième place au classement européen des plus gros gaspilleurs. En moyenne, le Belge jette 345 kilos de nourriture chaque année. 


 

Vos commentaires