En ce moment
 

Le "blocus assisté" a de plus en plus de succès: "J'ai essayé dans un monastère, une bibliothèque... Mais c'est ici que j'étudie le mieux"

 

Les étudiants se préparent à passer une nouvelle session d’examens. Les structures d’accompagnement font face à une demande plus importante que les années précédentes. Fanny Dehaye et Michel Herinckx ont assisté aux révisions d’un groupe d’étudiants universitaires à Bruxelles.

Concentration optimale pour Louise, étudiante en deuxième année de kinésithérapie. Le blocus assisté, c’est une première pour elle. "J’ai essayé d’étudier dans un monastère, j’ai essayé d’étudier en bibliothèque… Mais ici, je me sens dans une ambiance d’étude avec d’autres gens qui étudient avec moi et qui peuvent faire des pauses avec moi".


"Être seul chez soi pendant l’été, c’est pas toujours simple"

Pour Martin, étudiant en polytechnique, l’encadrement lui permet de résister aux distractions possibles des vacances. "Être seul chez soi pendant l’été, c’est pas toujours simple", observe-t-il. "Du coup, ici, on a des assistants qui nous permettent de nous motiver, de nous pousser à étudier."

Cette année, une quarantaine d’étudiants assistent à ces révisions à Ixelles. C’est deux fois plus que l’an dernier. Un étage supplémentaire a même dû être emménagé pour tous les accueillir. L’inquiétude des parents plus importante et la recherche d’un encadrement plus strict pourrait expliquer cette affluence.


"Des anciens élèves qui savent répondre à mes questions"

Au programme, huit heures d’étude intensive. Quatre assistants soutiennent les étudiants et répondent à leurs questions. Un sacré avantage pour Miguel, qui participe pour la troisième fois à ces révisions en groupe. "Ce sont des anciens élèves qui ont fait les mêmes études que moi pour la plupart, donc ils sont passés par les mêmes problèmes", se réjouit l’étudiant. "Du coup, ils savent répondre à mes questions."


"On sait ce qu'ils ont traversé"

"Le côté jeune de notre association, c’est justement de leur dire ‘On sait ce que vous avez traversé, on l’a traversé aussi, on est là pour vous aider, pas pour vous punir ou vous juger’", explique Pierre Boonen, responsable "blocus assistance". "On est là pour tout mettre en œuvre avec eux pour que ça puisse fonctionner."

Les étudiants peuvent s’inscrire pour le week-end ou la semaine pour un coût hebdomadaire de 199 euros. 

Vos commentaires

Top Facebook

Vidéos

vidéos