En ce moment
 
 

Le code-barres permet-il de connaître l’origine d’un produit?

Le code-barres permet-il de connaître l’origine d’un produit?
©Mohamed Hassan/Pixabay
 
 

D’après une croyance assez répandue, le code-barres d’un article permettrait d’identifier son pays d’origine. Mais en réalité, déterminer la provenance d’un produit est une question très complexe, à laquelle il n’est pas toujours possible de répondre de manière sûre.

Que ce soit par envie de consommer de manière locale ou par volonté de transparence, il peut être utile de connaître la provenance des produits, alimentaires ou autres, achetés en magasins. L’étiquette des articles mentionne toute une série d’informations, mais rarement le pays dans lequel il a été produit.

Dans le commerce, les produits sont dans la très grande majorité des cas affublés d’un code-barres. Cette figure familière correspond à la représentation d’une donnée numérique, sous forme d'un symbole constitué de barres et d'espaces dont l'épaisseur varie. Il existe des milliers de codes-barres différents. Ils sont destinés à une lecture automatisée par un capteur électronique, le lecteur de code-barres.


©OpenClipart-Vectors/Pixabay

Les codes-barres ne permettent PAS d’identifier le pays d’origine d’un produit

Une fausse croyance

Selon une fausse croyance, les trois premiers chiffres d’un code-barres EAN (pour European Article Numbering) indiqueraient le code du pays où le produit a été fait. Il y a même une liste de codes correspondants aux pays que l’on peut retrouver sur certains sites comme celui de l’association française de consommateurs, UFC Que Choisir. Par exemple, les codes 300 à 379 correspondraient à la France, les 000 à 060 aux Etats-Unis, les codes 540 à 549 seraient eux réservés à la Belgique et au Luxembourg.

Le service public fédéral Économie clarifie les choses: "Les codes-barres ne permettent PAS d’identifier le pays d’origine d’un produit", indique Étienne Mignolet, l’un des porte-paroles du SPF.

Ces chiffres donnent plutôt des informations sur le processus de délivrance du code. En clair, les premiers chiffres d’un code-barres peuvent pointer l’origine… d’un code-barres, le pays où il a été enregistré. Comme le pointe assez logiquement le site codes à barres Belgique, un code-barres peut être utilisé dans n’importe quel pays du monde, peu importe la région dans laquelle il a été créé.


Mais comment faire pour connaître l’origine d’un produit ?

Dans l’Union européenne, de façon générale, le marquage de l’origine, repose sur une base volontaire, explique encore le ministère de l’Économie. Sauf exceptions, l’indication de la provenance ne doit pas obligatoirement apparaître sur l’étiquette d’une marchandise.

Ces exceptions concernent les cosmétiques et quelques produits alimentaires : comme les fruits et légumes, l’huile d’olive, le miel ou encore certaines viandes.

En ce qui concerne les viandes et dans le détail, l’indication de l’origine existe seulement pour la viande fraîche (réfrigérée et congelée) provenant des bovins et de chèvres, moutons, porcs, et volailles.

Pour l’association de protection des consommateurs Test-achats, les étiquettes sont surchargées d’informations parfois inutiles. L’adresse du fabricant ou du distributeur ne dit souvent rien du pays d’origine de l’animal. Et la mention "produit en" permet rarement d’identifier le pays d’où viennent les ingrédients, mais plutôt celui de production.

Test-achats regrette que la réglementation européenne n’impose pas l’indication de l’origine pour la viande transformée, d’autant plus qu’il suffit d’épicer la viande pour qu’elle soit considérée comme telle. Un manque flagrant de transparence, considère l’association.


 




 

Vos commentaires