En ce moment
 
 

L’efficacité de certains vaccins diminuerait plus vite au fil des mois: "Les tests ont été réalisés dans un autre contexte"

 
 

Le Conseil Supérieur de la Santé a décidé ce mardi matin de préconiser une dose supplémentaire pour le vaccin Johnson & Johnson. Selon une étude américaine, son efficacité diminuerai en effet plus vite au fil du temps, que l'efficacité des autres vaccins. Que sait-on pour l'instant de l'efficacité sur la durée, de ces vaccins ?

Le Conseil Supérieur de la Santé a préconisé ce mardi matin d’administrer une dose supplémentaire pour le vaccin Johnson & Johnson. Cette décision fait suite à la publication d’une étude américaine qui révèle que l’efficacité de ce vaccin diminuerait plus vite au fil des mois par rapport aux autres vaccins.

Cette étude indique que le vaccin ne protège plus qu’à 13,1% et perd de son efficacité au fil des mois.

"Ce sont des vaccins qu’on a testé dans un autre contexte, quand il n’y avait pas encore le variant Delta", explique l’épidémiologiste Yves Coppieters. "On a suivi ces vaccins sur quelques semaines et pas sur de longues périodes de plusieurs mois comme on a actuellement comme suivi."

La diminution de l’efficacité au fil du temps vaut pour tous les vaccins mais la durée de protection dure plus longtemps pour les vaccins ARN messager que pour les vaccins dit ‘adénovirus’. Cela explique que leur efficacité s’atténue après deux, quatre ou six mois en fonction du niveau de protection de chacun.

C’est pour cette raison qu’une troisième dose est envisagée surtout chez les personnes âgées.

"Avec l’âge, nous perdons notre niveau de protection de manière naturelle. Pour le vaccin du coronavirus, ce niveau de protection diminue après quatre, six à huit mois chez les personnes plus fragiles", détaille encore Yves Coppieters.

Le Conseil Supérieur de la Santé recommande une dose supplémentaire aux personnes vaccinées avec le Johnson & Johnson mais ne se prononce pas encore pour une troisième dose pour les Belges vaccinés à l’AstraZeneca.

Demain, mercredi, les différents ministres de la Santé s’appuieront sur cet avis afin de déterminer les modalités de vaccination de cette dose pour booster l’immunité des vaccinés.

Grab_20211109_141602_999


 




 

Vos commentaires