En ce moment
 
 

Le Covid Safe Ticket élargi entre en vigueur demain à Bruxelles: qu'en est-il pour la Wallonie?

Le Covid Safe Ticket élargi entre en vigueur demain à Bruxelles: qu'en est-il pour la Wallonie?
© Image Belga
 
 

Le Covid Safe Ticket élargi entre en vigueur ce 15 octobre à Bruxelles. En Wallonie, en revanche, son introduction n'est donc pas prévue dans l'immédiat. Il y a encore quelques étapes à franchir et quelques discussions avant de pouvoir l'instaurer. Il faudra sans doute attendre la fin du mois d'octobre.

A Bruxelles, à la veille de la mise en place du CST, notre équipe s'est rendue dans un restaurant de la capitale afin de prendre la température. Notre journaliste y a rencontré deux personnes, un père et son fils, qui ne souhaitent pas se faire vacciner. Ils sont venus en famille profiter une dernière fois d'un repas au restaurant avant l'entrée en vigueur du pass.

Mais pour la plupart des personnes, le CST n'est pas un problème. Certains trouvent même que c'est une bonne chose: "C'est rassurant, ça permet une réduction des contaminations en principe donc c'est une bonne chose. Mais je préfèrerais que plus de monde soit vacciné et que l'incidence soit inférieur et que l'on puisse s'en passer", explique Martine au micro de notre journaliste.

A ce jour, 70% des bruxellois adultes ont reçu au moins une dose du vaccin.

Et en Wallonie ?

Avant que le Covid Safe Ticket ne soit instauré en Wallonie, il reste encore quelques étapes à franchir. Des discussions sont prévues ce jeudi au sein du gouvernement. Ensuite, il faudra faire voter le texte au Parlement de Wallonie, probablement la semaine prochaine. Viendra ensuite le temps de faire entrer le mécanisme en vigueur. 

Le gouvernement wallon a reçu ces derniers jours les deux rapports qu'il attendait : les observations du Conseil d'Etat et l'analyse de l'Autorité de Protection des Données. Dans cet avis concernant l'avant-projet de décret relatif à l'usage du Covid Safe Ticket (CST) en Wallonie, l'Autorité de protection des données (APD) s'étonne que le législateur souhaite imposer le pass sanitaire sur l'ensemble de la Belgique francophone, et pas uniquement à l'échelle de la province de Liège, rapportent les titres Sudpresse.

L'avis n'est pas contraignant, le gouvernement wallon n'est donc pas forcé de le suivre. Mais il en débattra ce jeudi matin, en Conseil des ministres, sans tabou, nous dit-on.

L'extension de l'utilisation du CST a été décidée en raison de la situation sanitaire et du faible taux de vaccination de la population mais aussi de maintenir ou de relancer des activités dans une série de secteurs en dépité de cela. À Bruxelles, elle entrera donc en vigueur dès ce 15 octobre. 

L'extension de l'utilisation du CST a été décidée en raison de la situation sanitaire dans la capitale et du faible taux de vaccination de la population mais aussi de maintenir ou de relancer des activités dans une série de secteurs en dépité de cela.

À partir de 16 ans, le CST sera demandé dans :

  • l'horeca (sauf à l'extérieur)
  • les dancings et les discothèques
  • les clubs de sport et de fitness (hors cadre scolaire)
  • les foires commerciales et congrès
  • les structures appartenant au secteur culturel, festif et récréatif
  • les établissements pour personnes vulnérables

À partir de 12 ans, le CST sera demandé dans :

  • les événements de masse (excepté les manifestations)
  • les hôpitaux et maisons de repos

Ce projet d'ordonnance était porté par le ministre en charge de la Santé Alain Maron (Ecolo), selon qui "le CST ne sera utilisé que lorsqu'il est strictement nécessaire".

Vous retrouverez toutes les précisions dans cet article.


 




 

Vos commentaires