En ce moment
 

Le CPAS veut expulser Godelieve, 69 ans, de sa maison de repos: son fils refuse la décision

Le CPAS veut expulser Godelieve, 69 ans, de sa maison de repos: son fils refuse la décision

Godelieve réside dans une maison de repos mais risque l'expulsion en raison de prétendus troubles psychiatriques. Un témoignage relayé dans l'émission Images à l'appui sur RTL-TVi.

A 69 ans, Godelieve risque d'être expulsée de sa maison de repos. Pour son fils, c'est un scandale. Il juge la décision absurde et dangereuse pour la santé de sa maman.

Godelieve est arrivée depuis quelques heures seulement lorsque le médecin signe un certificat médical demandant son départ. Un avis d’expulsion émis par le CPAS est envoyé dans la foulée. L’état de Godelieve nécessiterait des soins psychiatriques importants.

"Maman n’a jamais eu besoin jusqu’à ce jour de soins particuliers au niveau psychiatrique. Ma maman est totalement indépendante", affirme Frédéric. "Elle fait partie de plusieurs associations caritatives dans les Marolles, raconte-t-il. Elle se déplace à pied, en tram, elle chante dans des chorales. Elle mène une vie sociale tout à fait normale."

Frédéric contacte le home. D’après lui, le médecin aurait alors reconnu avoir agi un peu vite et assuré que l’avis d’expulsion allait être levé.

"Pour moi la vie est belle là-bas et c’est pour ça que je ne comprends pas ce qui se passe parce que, vraiment, les gens m’aiment bien, ils le disent", confie Godelieve.

Cet été, Frédéric a reçu un courrier de son avocat. Le CPAS a porté l’affaire devant un juge de paix afin de faire respecter l’avis d’expulsion. Il demande également 250 euros d’indemnité par jour de retard.

Images à l'appui, lundi à 19h45 sur RTL-TVi et sur internet.

Vos commentaires