En ce moment
 
 

Le gouvernement s'accorde sur les aides à octroyer aux Wallons sinistrés: ceux qui ne sont pas assurés seront soutenus financièrement

 
 

Un accord de principe est tombé au sein du gouvernement wallon. Depuis samedi, les ministres régionaux s'écharpaient sur les aides à mettre en place pour les personnes non-assurées, mais aussi les communes, dépassées financièrement par l'ampleur des dégâts dus aux inondations de cet été.

Sur les 40.000 habitations touchées, il y en 4.000 qui ne sont pas ou mal assurées. Tous les détails de cet accord ne sont pas connus, mais certaines informations ont filtré. Ainsi, les Wallons non-assurés devraient finalement bénéficier d'une aide sous la barre des 140.000 euros. Barre haute fixée par Elio Di Rupo en ouverture de cette négociation.

Mais attention, les décisions prises ne concernent pas que les non-assurés. Elles concernent aussi les Wallons mal assurés ainsi que ceux qui ont dépassé les plafonds de remboursement des assurances. C'est le cas de certaines entreprises par exemple. Tous seront aidés. Voilà pour ce futur décret calamités.

Dans l'accord de ce soir, il y a aussi un montant débloqué pour la réparations d'infrastructures communales. Les berges des cours d'eau par exemple, ou encore les voies hydrauliques, ponts et routes.

Il y a des mesures aussi pour que les ménages parviennent à se chauffer cet hiver.

Pour les financer, le gouvernement wallon a beaucoup patiné, depuis 4 jours. Il a réorienté 800 millions d'euros prévus initialement pour le plan de relance de l'économie wallonne.

Plusieurs ministres ont également pesté contre l'absence de solidarité des autres niveaux de pouvoir. Le fédéral, mais aussi la Fédération Wallonie Bruxelles, alors qu'il faudra de l'argent pour les écoles inondées.

Le gouvernement Di Rupo devrait annoncer tous les détails de l'accord demain après-midi, lors d'une conférence de presse.


 




 

Vos commentaires