En ce moment
 

Le gouvernement wallon débloque 1,5 milliard d'euros pour les routes: cette portion d'autoroute sera bientôt rénovée

Le gouvernement wallon investit pour améliorer la mobilité au sud du pays. Il a adopté ce jeudi un budget de 1,5 milliard d’euros pour les travaux sur les routes d'ici 2024. L’objectif: construire 800 km de pistes cyclables, développer les sites propres pour les bus et rénover en profondeur de nombreux axes routiers. Notre équipe s’est rendue à Liège, où un tronçon est littéralement abandonné depuis 2014.

Cette portion d’autoroute située à Milmort (Herstal) a été abandonnée il y a 5 ans. A l’époque, la région n’avait pas l’argent pour la rénover.
 
Longue d’un peu plus de 4 km, elle relie deux axes autoroutiers en périphérie liégeoise. Dès 2020, elle sera rénovée. "L’A601 était fermée effectivement depuis fin 2014 pour des raisons de sécurité, et parce qu’il fallait un budget de 10 millions d’euros pour la réhabiliter complètement. C’était pas la priorité en province de Liège, il y en a d’autres, mais ça va être effectivement fait ici, normalement en 2020", explique Élodie Christophe, porte-parole de la Sofico, la Société de Financement Complémentaire des infrastructures.

Sur le milliard et demi mis sur la table:

  • 300 millions sont réservés aux aménagements des autoroutes.
  • 78 millions vont être injectés dans des projets destinés à améliorer la mobilité des bus sur une centaine de kilomètres de voirie.
  • 792 millions sont prévus pour les routes secondaires et les aménagements cyclo-piétons.

"Il y a des endroits où c’est tout à fait impossible d’installer une piste cyclable parce que la voirie n’est pas assez large. On ne peut quand même pas mettre des vélos pour arrêter les voitures. Ça reste dangereux. Donc on doit prévoir les aménagements nécessaires. On continuera dans cette optique afin de permettre à ces motos, ces vélos et ces piétons de partager la route", indique Laurence Zanchetta, porte-parole du Service public de Wallonie.

Quelques-uns des objectifs poursuivis:

  • Sécuriser, moderniser et verduriser le réseau routier secondaire wallon. Environ 20.000 arbres vont ainsi être plantés le long des routes.
  • Construire 800 km de pistes cyclables et des aménagements pour les piétons.
  • Aménager 450 kilomètres de fleuves et canaux. L'objectif du gouvernement est de doper le trafic fluvial de 10% en 10 ans.
  • Améliorer la sécurité routière. Pour mémoire, la Région s'est fixée comme objectif de réduire à moins de 200 le nombre de tués sur les routes wallonnes en 2020, soit la moitié par rapport à 2010.

Avec cinq ans de plus on sera à 75 à 80% du réseau qui aura été complètement rénové

Dans ce plan Mobilité et Infrastructures 2019-2024, ne cherchez pas de grand et nouveau projet. Il s'agit plutôt d'entretien et d'amélioration d'infrastructures actuelles. "On est déjà à plus de 50% du réseau qui, depuis le premier plan route en 2009, on est à à peu près 50% de réhabilitation et de remise à neuf. Donc avec cinq ans de plus on sera à 75 à 80% du réseau qui aura été complètement rénové", s’exprime Carlo Di Antonio, le ministre wallon de la Mobilité et des Transports.

Pour atteindre cet objectif, la région a plus que doublé l’investissement pour la mobilité en Wallonie par rapport au plan route précédent lancé en 2015.

Vos commentaires