En ce moment
 
 

Le Groupe Rossel et DPG Media rachètent RTL Belgium

 
 

Le Groupe Rossel et DPG Media ont conclu un accord avec RTL Group concernant l'acquisition de RTL Belgium. Le Groupe Rossel et DPG Media, qui collaborent sur le marché de la publicité depuis de nombreuses années et ont été partenaires de Mediafin jusqu'en 2017, seront chacun actionnaire à 50 %. Ce partenariat permettra de développer une offre cohérente pour les clients nationaux sur les marchés de la télévision, de la radio et de la publicité numérique.

Les nouveaux actionnaires mettront également l’impulsion sur une transformation numérique accélérée des services de radio et de télévision de RTL Belgium. La vidéo online short-form et long-form est un marché en forte croissance qui offre de nombreux leviers de croissance pour les sociétés de télévision. Le marché de la radio offre également des opportunités avec le développement du numérique et du podcasting.

Les réactions des patrons 

Christian Van Thillo, Executive Chairman DPG Media : "DPG, Groupe Rossel et RTL Belgium ont eu le plaisir de travailler ensemble dans divers domaines dans le passé. Il y a désormais un projet ambitieux qui va responsabiliser tous les médias engagés dans leur transformation numérique. Nous serons également en mesure, plus que jamais de mieux répondre aux attentes de nos annonceurs. Je suis vraiment impatient d'y être."  DPG Media est présent en Belgique, au Luxembourg et au Danemark.  Il possède notamment VTM et Het Laatste Nieuws. 

Bernard Marchant, Executive Chairman et CEO Groupe Rossel: "Avec cette acquisition conjointe, basée sur une vision et une ambition partagées, nous pouvons renforcer structurellement l'offre de télévision, de radio et du digital pour les publics belges. Nos téléspectateurs, auditeurs et annonceurs ont besoin d'une offre audiovisuelle créative et dynamique sur toutes les plateformes. Nous sommes ravis de réaliser ce projet ambitieux avec DPG Media dans le cadre d'un partenariat stratégique renouvelé. Nous avons une expertise très complémentaire pour dorénavant accélérer la transformation digitale de RTL Belgium." 

Bernard Marchant ajoute: "Nous accompagnons RTL depuis le début. Il est évident que pour un éditeur de presse comme Rossel, la complémentarité de ce que nous pouvons apporter dans le monde de l’audiovisuel et la convergence vers le digital, nous donne une opportunité à saisir, tant pour nos équipes que pour celles d’RTL."

"Le projet ? "DPG Media et Rossel sont des actionnaires actifs. Notre intérêt est de garder un pluralisme important. C’est comme ça que nous fonctionnons chez Rossel. On est actionnaire de L’Echo, du Soir, de SudPresse. Ce sont toutes des marques que nous développons avec leur projet éditorial et leur propre intérêt. Nous avons intérêt à bien différencier les différentes marques belges francophones."

Le Groupe Rossel est présent en Belgique, en France, au Luxembourg et en Bulgarie. Il détient notamment en tout ou en partie Le Soir, SudPresse, Vlan, De Tijd et L’Echo.

Philippe Delusinne, CEO de RTL Belgium : "L’investissement que réalisent aujourd’hui le groupe Rossel et le groupe DPG Media dans RTL Belgium est une preuve évidente de leur implication stratégique dans le secteur de l’audiovisuel. Ces entreprises médiatiques belges fortes ont tous les atouts pour offrir à RTL Belgium un avenir durablement prospère en permettant un développement et une transformation de leurs activités audiovisuelles à l’ère du digital. Ce sont deux leaders sur leur territoire, qui connaissent bien le marché belge et avec lesquels un projet industriel ambitieux sera possible."

Le nom RTL va rester 

Le nom RTL va en tout cas rester. "Il reste en tout cas pendant une longue période, au moins 10 ans parce qu’il y a une valeur RTL. Il y a une affection pour RTL. Il y a un capital images qui va rester", précise Philippe Delusinne. 

Ce nouveau géant multimédia et publicitaire va détenir 41% du marché de la pub radio, TV et presse, offrant pour la première fois aux annonceurs une couverture sur tout le pays. Avec quel impact sur l’emploi ? "Il n’est pas question de restructurer l’entreprise. Il est clair que l’on va faire des synergies tant avec DPG qu’avec Rossel. Est-ce que ces synergies apporteront de temps en temps quelques rationalisations, ce n’est pas impossible. Ce n’est pas à l’ordre du jour. Il n’y a pas de plan. L’idée ce n’est pas de faire moins, c’est de faire plus. Et les synergies vont apporter effectivement une valeur-ajoutée à l’entreprise", assure le CEO de RTL Belgium.

Les représentants du personnel ont réagi par communiqué: "Nous resterons vigilants sur le maintien de l’emploi, notre culture d’entreprise et l’indépendance de nos contenus". 

Un rachat qui pose la question du pluralisme éditorial et celle de la concurrence sur le marché publicitaire. L’Autorité Belge de la Concurrence doit encore se prononcer. Les nouveaux acquéreurs se disent confiants.


 




 

Vos commentaires