En ce moment
 
 

Les deux arrêtés problématiques concernant le personnel soignant sont RETIRÉS: "Le timing n'était pas correct"

CORONAVIRUS

En pleine phase ascendante de l'épidémie de coronavirus en Belgique, alors qu'on approchait du pic, le gouvernement, en accord avec dix partis, avait pris deux décisions au début du mois d'avril: la possibilité de réquisitionner du personnel soignant si nécessaire et la possibilité de permettre à du personnel non qualifié d'effectuer certaines tâches.

"Je comprends l'émotion, ils l'ont dit: c'est le timing qui n'était pas correct. Quand on a commencé à travailler sur ces arrêtés royaux, il y a 5 semaines, on était vraiment dans le pic de la première vague", a expliqué Maggie De Block.

Désormais, alors que la situation épidémique ne présente plus aucun danger de saturation des hôpitaux, le MR et Sophie Wilmès, Première ministre et membre du parti libéral, ont demandé le retrait des deux arrêts qui ont mis en place ces possibilités.

C'est chose faite. Lors de la Conférence interministérielle santé publique qui avait lieu ce matin, les arrêtés royaux litigieux relatifs à la réquisition du personnel soignant et la possibilité de confier des actes infirmiers à du personnel non infirmier ont été abordés. La décision de les retirer a été prise au terme d'une réunion de 3 heures.  

 

 

Vos commentaires