En ce moment
 
 

Élargir la bulle des 5 n'est "pas à l'ordre du jour", selon le Centre de crise

 
CORONAVIRUS
 

Pour le troisième jour consécutif, les chiffres des nouvelles infections au coronavirus marquent une baisse. En moyenne, 527,7 nouveaux cas ont été détectés entre le 9 et 15 août. Ces indicateurs permettent-ils d’envisager un certain allègement des mesures ?

"Cela commence seulement à diminuer", pointe Frédérique Jacobs, la porte-parole interfédérale pour la lutte contre le coronavirus : "On aimerait que ça se confirme dans les semaines qui viennent et il faut quand même remarquer qu’on reste très très haut dans la circulation du virus. On est nettement plus élevé que beaucoup de pays qui nous entourent. Je pense que des mesures d’allègement sont probablement encore trop précoces. Il faut vraiment attendre que les chiffres diminuent bien, pour envisager un allègement de tout ça", estime Frédérique Jacobs.

Durant la conférence du centre de crise ce matin, Frédérique Jacobs a été encore plus catégorique : "Il n’est pas du tout question d’élargir pour l’instant, il est clair qu’on aimerait bien, dès que l’infection devient plus contrôlée, un tout petit peu élargir ces bulles pour pouvoir avoir de nouveau des contacts sociaux. Pour l’instant, ce n’est pas à l’ordre du jour", a-t-elle indiqué.

 




 

Vos commentaires