En ce moment
 

L'Afsca affirme clairement que ses contrôles sont non-annoncés: "Parfois, les gens confondent nos contrôles et ceux d'autres agences!"

L'Afsca affirme clairement que ses contrôles sont non-annoncés:

Sous le feu des critiques, l'Afsca (Agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire) est venue s'expliquer sur le plateau du RTLinfo 13h. Patiemment, son porte-parole a répondu à toutes les critiques formulées ces derniers jours à l'encontre de l'agence, à la suite du scandale sanitaire révélé au sein des abattoirs Veviba, à Bastogne.

Jean-Sébastien Walhin, porte-parole de l'Afsca, était l'invité du RTL Info 13h. Il répond notamment aux critiques de Murielle Gerkens (députée écolo et présidente de la commission Santé de la Chambre) selon qui l'agence fédérale pour la sécurité de la chaîne alimentaire a été laxiste. "Si, à partir du moment où m'on découvre une fraude, on remet en cause le fonctionnement d'un système, on n'est pas sur le droit chemin", rétorque le porte-parole. 

Aujourd'hui, c'est le temps de réaction de l'Afsca qui est notamment pointé du doigt. Selon son porte-parole, ceci n'est pas de son ressort.


"On a le contrôle"

"Par rapport au temps, c'est le juge d'instruction qui a reçu les constations de l'Afsca sur un problème d'étiquetage. On me parle ici de problème de santé publique directement. C'est le 28 février et le 1er mars 2018 que l'Afsca organise une opération Uppercut chez Veviba et met en évidence le problème de la fraude sanitaire. A partir de là, toutes les actions ont été super rapides. (...) Maintenant, on est dans une situation où on a le contrôle et on continue à travailler de la sorte", assure-t-il. 


Le porte-parole martèle que les contrôles de l'Afsca sont non-annoncés: "J'ai été contrôleur, je le sais"

De nombreux témoignages accusent également les procédés liés aux contrôles de l'Afsca. Certaines firmes sont-elles au courant à l'avance de l'arrivée des contrôleurs? Certains agents sont-ils plus complaisants avec les responsables des structures visées?

La réponse du porte-parole de l'Afsca est claire et sans équivoque. "Tous nos contrôles sont non-annoncés. Ce sont des procédures très strictes qui sont suivies. L'arme la plus fatale pour les contrôleurs est ce côté inopiné des contrôles", insiste-t-il. 

Ainsi, chacune des procédures mises en place de l'Afsca est "imposée par la loi". "On connaît nos agents, on sait comment on travaille. Un contrôle est également fait sur nos agents, éclaire Jean-Sébastien Walhin, qui souligne que certaines personnes confondent les contrôles de l'Afsca avec d'autres contrôles (sécurité sociale, etc.) C'est déjà arrivé que l'on accuse l'agence et que l'on se rende compte après qu'il s'agissait d'un contrôle d'une autre agence", révèle-t-il.  


"La fraude, c'est quelque chose que l'on ne peut pas toujours déceler"

Le contrôle d'une firme durerait ainsi entre 4 et 8 heures, soit "le temps de tout contrôler". "C'est long. Mais la fraude, c'est quelque chose que l'on ne peut pas toujours déceler !", répète le porte-parole. 

Vos commentaires