En ce moment
 
 

Près de la moitié des émissions de CO2 vient de l'industrie en Belgique: comment les réduire?

Près de la moitié des émissions de CO2 vient de l'industrie en Belgique: comment les réduire?
Image d'illustration
 
 

En Belgique, quasi la moitié des émissions de CO2 vient de l’industrie. Le secteur a fait des améliorations depuis les années 2000. Selon le dernier rapport du Giec, l’action est urgente : au rythme actuel, le seuil des +1.5°C sera atteint dès 2030. Dès lors, les industries en Belgique en font-elles assez pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre ?

Selon un sondage Ivox réalisé auprès de 1.000 Belges entre le 16 et le 20 septembre, les acteurs pour influencer la lutte contre le changement climatique sont avant tout les entreprises 42.8%, avant les politiciens (29.7%), les citoyens (18.3%) et les personnalités publiques (9.1%).

L’industrie en Belgique, ce sont 47% des émissions de gaz à effet de serre. Dans les secteurs de la construction, la chimie, l’automobile, les biens de consommation, l’alimentation. Ce pourcentage peut-il baisser ? Pour le savoir, nos reporters se sont rendus chez CO2 Logic, une entreprise qui aide les industries à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre.

Eric Dierckx passe d’abord avec une calculatrice chez ses clients. Pour obtenir le total des émissions carbone, il calcule l'énergie utilisée, les moyens de transports, les matériaux employés, les processus de fabrication et les déchets produits.

Place à l’action dans un deuxième temps : exemple précis dans une enseigne de la grande distribution. "On a calculé ensemble quel était le potentiel de réduction d'impact climatique, explique Eric Dierckx, chef de projet CO2Logic. Par exemple, en installant des panneaux photovoltaïques sur tous leurs centres de distribution afin de générer leur propre énergie. Les supermarchés ont besoin de beaucoup de froid pour garder leurs aliments au frais et là, on a aussi calculé quel serait l'impact de changer de type de gaz réfrigérant".

L'entreprise CO2Logic compte 200 clients et est active dans l’industrie pharmaceutique, les nouvelles technologies ou la cimenterie. Les mesures prises par ces secteurs pour réduire leurs émissions de Co2 sont-elles suffisantes ? Le directeur de Co2Logic estime que les efforts sont réels. "Je pense qu'il y a une certaine efficacité, estime Benoît Quittre, directeur de CO2Logic. Globalement, on a estimé de l'impact de notre activité à 2,7% des émissions de gaz à effets de serre belge chaque année".

Le physicien Xavier Gillon ne partage pas cet optimisme. "Les émissions sont stables, il y a des améliorations de procédés, mais elles ne baissent pas. On émet toujours autant de gaz à effet de serre depuis 10 ans en Wallonie", explique ce responsable énergie chez "Inter-environnement Wallonie". 

Malheureusement, les industries ne peuvent parfois pas faire grand-chose : 1/3 des émissions industrielles wallonnes sont issues de la production de ciment. Problème : ce sont les matières premières dans le procédé de fabrication qui émettent du CO2 !  

"Le calcaire utilisé dans le ciment et qui est extrait en Wallonie, émet du CO2 lorsqu'il chauffe, éclaire Xavier Gillon, responsable énergie chez "Inter-environnement Wallonie". Donc, ce n'est pas dû aux combustibles fossiles, c'est dû au calcaire qui, en chauffant, émet du CO2".

Difficile ici pour les entreprises de modifier leurs matériaux. Il existe une autre piste : réduire ! Réduire notre consommation : objets, vêtements, viande, voitures, électronique. Pour réduire les volumes de production, et donc, nos émissions de gaz à effet de serre.


 




 

Vos commentaires