En ce moment
 
 

Le restaurant de Tarkan a rouvert à minuit: le patron et ses clients sont… aux anges (vidéo)

Le restaurant de Tarkan a rouvert à minuit: le patron et ses clients sont… aux anges
 

Après 3 mois de fermeture, Tarkan Karasular, ne tenait plus! Il a rouvert son restaurant cette nuit, de minuit à 1h du matin. Un service très court, pour respecter la charte qui s’applique à tous les restaurants dès ce lundi.

"C’est un immense plaisir de vous retrouver après trois mois… Bienvenue, welcome", c’est avec ces mots que Tarkan a accueilli ses premiers clients post-confinement.

"Ça fait plaisir"

A l’entrée, les clients doivent se laver les mains avec du gel hydroalcoolique, ils sont guidés par des serveurs masqués. Les clients présents pour ce premier service sont aux anges. "Ça fait du bien, ça fait super plaisir de pouvoir ressortir, de pouvoir manger un bon morceau de viande et partager tous ces moments qu’on avait presque oubliés avec ses amis", dit un client.

Sa compagne abonde : "C’est ici que j’ai rencontré mon compagnon, donc ça fait énormément de bien. C’est aussi ici qu’on a fêté la Saint-Valentin Et puis, c’est toujours un plaisir de venir ici, nous sommes de grands amateurs de viande".

A plus d’un mètre 50, un autre couple se délecte. "C’est un bonheur infini… Enfin, on revit", confie madame. "Je ne sais pas trouver les mots, tellement que c’est … ce qui manquait surtout, c’était de voir les gens", tente d’expliquer monsieur, visiblement très ému.

Une vingtaine de clients en une heure

La concentration est maximale en cuisine, on s’active… "Je suis vraiment content d’avoir repris au steak house… même à minuit même à une heure, je suis chaud", lance l’un des serveurs.

Distance d’1m50 entre les tables, masque obligatoire pour le personnel… Durant une heure, le restaurant a accueilli une vingtaine de clients en respectant les consignes de base.

Une ouverture avancée qui satisfait pleinement Tarkan, le patron : "Je suis franchement très content, je souhaite aussi à tous les amis de l’horeca le passage en mode normal… je leur souhaite un très bon départ. Soyons optimistes, ce n’est pas la fin du monde, c’est parti pour un nouveau départ".

 

Vos commentaires