En ce moment
 
 

Le SNPS menace de grève

 
 

Le syndicat national du personnel de police et sécurité (SNPS) menace de faire grève si des mesures ne sont pas prises pour la présidence belge de l'Union européenne qui débute ce 1er juillet. Les policiers ne sont pas équipés pour le maintien de l'ordre en cas de violence, dénonce vendredi Philip Van Hamme, président national du SNPS.

Ils réclament des gilets pare-balles, des uniformes adéquats en cas de violence et surtout un nombre plus important de policiers formés. Il n'y a que 400 agents prêts à partir sur le terrain. Le syndicat en réclame le double mais "il était prévu que l'on soit 1.200 à assurer la sécurité lors de réunions européennes importantes", ajoute le président national du SNPS. "Les formations arrivent trop tard et sont trop peu nombreuses. Même pendant les formations, des agents ont été blessés et brûlés faute d'équipements", déplore Philip Van Hamme. Le syndicat négociera le mercredi 16 juin avec les autorités, dont le commissaire général de la police fédérale, Fernand Koekelberg. Si des solutions et des garanties ne sont pas trouvées à la sortie de cette concertation, la grève pourrait commencer à partir du 20 juin et des actions seraient également menées à partir du 1e juillet si la situation n'évolue pas. Le SNPS s'attend à ce que les autres organisations syndicales se joignent à leur action. "Cela concerne tous les policiers affiliés", conclut-t-il.





 

Vos commentaires