En ce moment
 
 

Le sport en salle interdit pour les plus de 12 ans: voici les aides qui seront accordées au secteur

 
CORONAVIRUS
 

La ministre en charge des sports et de l'enseignement supérieur de la fédération Wallonie-Bruxelles était notre invitée ce samedi soir dans le RTL info 19H. Elle répondait en plateau aux questions de Salima Belabbas.

Le message de fermeture n'est visiblement pas passé dans les salles de sport. Comment expliquer cette confusion? 

"Il faut expliquer et réexpliquer encore que concernant le sport à l'intérieur, il y a un risque plus important de propagation du virus, on le sait. Donc l'accès pour les personnes de plus de 12 ans aux centres de fitness, aux salles de sport ou aux piscines par exemple, ne sera plus autorisé jusqu'au 19 novembre. Notre intention est évidemment d'aller vers une réouverture la plus rapide possible. Mais pour l'instant, malheureusement, ça ne sera pas possible."

Est-ce qu'il n'y a pas un problème à communiquer une première salve de mesures le matin, puis d'autres le soir et encore d'autres le matin suivant? Ne risque-t-on pas de perdre le citoyen? 

"Évidemment, on voit bien que l'évolution de la situation sanitaire ne va pas dans le bon sens. Ce vendredi, nous avons reçu un rapport de Sciensano qui montrait une augmentation vraiment inquiétante d'admissions dans les unités de soins intensifs dans les hôpitaux. Donc, évidemment, les mesures qui avaient été prévues et qui n'étaient pas aussi strictes ne sont plus d'actualité aujourd'hui. Mais je rappelle que l'activité physique reste recommandée et possible en extérieur pour les personnes de plus de 12 ans avec maximum deux personnes et que pour les enfants de moins de 12 ans, les entraînements et les compétitions restent possibles, les stages sportifs de la Toussaint également. Nous avons essayé de continuer à permettre la pratique sportive pour les enfants."

La communication a été différente entre le matin et le soir, la situation a évolué en quelques heures à peine? 

"Il y a eu peu de changements dans les mesures pour les sportifs, mais la situation nous impose de prendre des mesures plus strictes, car le sport fait partie de la société. On a vu une série de mesures dans différents secteurs, qui ont dû être prises rapidement. La difficulté, c'est qu'on doit être agile dans les mesures que nous prenons, parce que le virus pourrait bien courir plus vite que nous. Il s'agit vraiment de s'adapter en temps réel à la propagation du virus pour protéger la société dans son ensemble."

Comment comptez-vous aider les professionnels du secteur du sport? 

"Évidemment, nous avons prévu des montants, au niveau de la fédération Wallonie-Bruxelles, pour aider le monde sportif. Au total, ce sont 7 millions qui sont prévus pour venir en soutien du monde sportif. On sait que des clubs vont avoir moins de rentrées, car il n'y a plus non plus les recettes de la buvette. Il faudra avoir une attention particulière au mouvement sportif dans son ensemble, aux fédérations et aux clubs, pour leur permettre de passer ce cap difficile."

COVID 19 Belgique : où en est l'épidémie ce dimanche 25 octobre? 

 




 

Vos commentaires