En ce moment
 
 

Le stress, l'anxiété et la dépression ont fortement augmenté: "On ne se sent plus en sécurité dans notre société"

Le stress, l'anxiété et la dépression ont fortement augmenté:
 
 

Huit Belges sur dix s'estiment "en bonne santé", alors que les troubles psychologiques et émotionnels ont fortement augmenté depuis 5 ans. Des problèmes d'anxiété, de dépression, de sommeil, aussi, mis en avant par la 5ème grande enquête nationale de l'Institut de Santé publique.

A première vue, c'est plutôt une bonne nouvelle: le Belge s'estime en bonne santé. Seule ombre au tableau: les conséquences directes du contexte socio-économique difficile. "L'anxiété a augmenté chez les personnes, le stress, les troubles du sommeil et l'humeur dépressive. Je pense que là, ce sont des signaux, c'est un baromètre de la santé sociale et psychologique de la population", a indiqué Lydia Gisle, du service psychologique de l'Institut scientifique de Santé publique, au micro de Quentin Ceuppens.



On ne se sent plus en sécurité

La dégradation du bien-être chez les Belges est observée depuis 2008, soit le début de la crise économique. "Les gens ne se sentent plus en sécurité dans notre société, explique Jean Tafforeau, responsable du service enquêtes de l'Institut scientifique de Santé publique. Ils ont du mal à se projeter dans l'avenir. On ressent cela dans les troubles de l'humeur dont on observe une très nette augmentation pour l'instant".



La consommation d'anti dépresseur a doublé en 15 ans

Un Belge sur trois est aujourd'hui victime du stress, avec des conséquences physiques, comme l'hypertension, ou les maux de dos. Les plus vulnérables sont les jeunes, les femmes et les personnes issues des classes sociales plus défavorisées.

En Belgique, la consommation d'antidépresseurs a doublé ces 15 dernières années. Le Wallon est le plus grand consommateur au niveau national.





 

Vos commentaires