Le tourisme wallon se porte bien: quels sont les endroits qui ont séduit les vacanciers durant ces deux semaines de congé?

Le tourisme wallon se porte bien: quels sont les endroits qui ont séduit les vacanciers durant ces deux semaines de congé?

Les vacances d'hiver ont été un bon cru pour le tourisme en Wallonie. Malgré une météo pluvieuse, le taux de remplissage des hébergements a augmenté de 7% par rapport à l'an dernier. Les attractions touristiques ont également vu leur affluence progresser de près de 20%.

L'étude menée par l'Observatoire wallon du Tourisme montre que les hébergements ont enregistré un taux d'occupation qui dépasse désormais les 65% pour la période du 22 décembre au 3 janvier. Quelque 80% des acteurs touristiques se disent par ailleurs satisfaits de leur fréquentation.     

La province du Luxembourg reste la plus prisée avec un taux d'occupation de 71,2%, suivie par celle de Namur avec 65% (+7%). La plus belle progression est à attribuer au Hainaut (+35,6%) qui se hisse sur le podium avec 64,5%. La province de Liège est en recul (64,9%, -6%), alors que le Brabant wallon ferme toujours la marche avec 41,9% mais progresse de 9,9%.     

La province qui a connu la plus grande hausse de fréquentation de ses attractions touristiques est celle de Namur avec une augmentation de pas moins de 68%. Cette croissance est notamment à attribuer au succès des Grottes de Han. Le Brabant wallon, où se tenait notamment un festival de sculptures en chocolat au domaine d'Hélécine, enregistre également une augmentation de 35%.     

"Ces statistiques ne tiennent pas compte des nombreuses manifestations ponctuelles qui ont elles aussi connu un succès croissant", souligne le ministre Collin. "Ce regain de forme, nous le devons aussi à la thématique touristique de l'année 2018, la Wallonie insolite, qui a été déclinée de nombreuses manières et a réellement permis de stimuler le tourisme."     


Une clientèle majoritairement belge

En matière d'hébergement, la clientèle de la Wallonie reste principalement belge (76%, +3%). Les Néerlandais arrivent en deuxième position (14%, -4%), suivis par les Français (5%) et les Allemands (1%). Au niveau des attractions, les clientèles flamande et wallonne représentent, dans les mêmes proportions, 62% de la fréquentation. On trouve ensuite les Néerlandais (13%) et les Français (11%).

Les gestionnaires d'hébergements touristiques, de lieux d'excursions et de visites des Cantons de l'Est tirent un bilan plutôt satisfaisant des vacances d'hiver qui s'achèvent ce dimanche, indique l'agence du tourisme de l'Est de la Belgique, qui a mené une enquête en ligne auprès de 160 de ses partenaires.

Il en ressort qu'au niveau du secteur hôtelier, le taux de remplissage était de 68%. "Au total, 77% des partenaires de ce secteur sont satisfaits et estiment ce résultat pareil, voire un peu meilleur que pendant les congés d'hiver 2017-2018", indique l'agence du tourisme qui précise que le temps doux et le fait que les réveillons tombent durant la semaine n'ont eu que peu d'influence sur les réservations.     

"Les clients avaient réservé bien à l'avance, sans se poser de questions sur le climat qu'il ferait à Noël", explique Gary Lux, le directeur de l'Hôtel-Restaurant Tiefenbach à Bullange.      

La majorité des visiteurs proviennent de Flandre. Par ailleurs, 90% des gîtes et appartements de vacances étaient occupés durant les deux semaines, ce qui constitue un taux un peu inférieur à celui de l'an passé. Les propriétaires de gîtes de tourisme se disent malgré tout satisfaits. Dans ce type d'hébergements, la plupart des touristes viennent de Flandre, puis des Pays-Bas et enfin de Wallonie. On note aussi un certain pourcentage de clientèle de France et d'Angleterre, ajoute l'agence du tourisme.      

Enfin, les visiteurs ont profité de la météo plutôt clémente pour se promener. Ainsi, 4.386 visiteurs ont été enregistrés à la Maison du Parc à Botrange, soit bien plus que l'an dernier. Les musées ainsi que les lieux de visites couverts ont, eux, remporté moins de succès.

Vos commentaires