En ce moment
 
 

Le traçage des malades débute, il faut lister ses "contacts rapprochés": qui sont-ils?

 
CORONAVIRUS
 

Le processus de déconfinement lié à l'épidémie de coronavirus en Belgique. Dans ce cadre, il devient important de se rappeler du nom des personnes que vous avez côtoyées et avec qui vous avez des contacts rapprochés.

C'est une nouvelle habitude à prendre: se souvenir de nos contacts sociaux des derniers jours. A partir de ce 4 mai, si vous êtes contrôlé positif au coronavirus, vous aurez à lister vos contacts rapprochés des deux derniers jours avant l'apparition des symptômes.

Par "contacts rapprochés", on n'entend pas toutes les personnes que vous avez pu croisées. "Par exemple, une réunion avec un collègue pendant une quinzaine de minutes, c'est un contact à haut risque quand il n' y a pas eu de masques par exemple. Alors que quand on croise quelqu'un dans un supermarché, dans la rue, c'est un contact aussi mais qui a une une durée beaucoup plus courte. Donc on considère ça comme un contact à plus faible risque. Par rapport à ces contacts, on sait que le risque de transmission est très faible", nous éclaire Emmanuel André, coordinateur national du suivi des malades.

Qui sont ces contacts "rapprochés"?

En clair, rappelez-vous des rencontres d'au moins 15 minutes lorsque la distance physique n'a pas pu être respectée. Ces personnes devront être listées. Nom, prénom et numéro de téléphone devront être donnés. Il faudra également être capable de renseigner la distance qui vous séparait ainsi que la durée de vos échanges.

"Vous n'êtes pas censés avoir des contacts rapprochés avec des personnes que vous ne connaissez pas du tout. Dans la plupart des cas, les personnes avec lesquelles vous avez des contacts rapprochés, vous pouvez les identifier", nous indique Alain Maron, ministre bruxellois de la Santé et de l'action sociale. 

Briser la chaîne de transmission

Les personnes qui ont été en contact avec des personnes malades seront ensuite invitées à s'isoler le plus possible. L'idée est de briser la chaîne de contamination. "Quand une personne a été exposée, il faut que l'on puisse prendre les mesures pour que cette personne-là protège ses propres contacts pour éviter que la transmission ait lieu dans un deuxième temps", nous précise Emmanuel André. 

Vous trouverez ici les informations concernant les différentes étapes mises en place dans le cadre de ce tracing. Ce suivi est d'autant plus important avec le confinement qui débute. En effet, nous allons être amenés à croiser de plus en plus de monde. 

> CORONAVIRUS en Belgique: toutes les infos

Vous avez des questions pratiques sur le coronavirus ou une mesure du (dé-)confinement? Vous pouvez :

-        Appeler le 0800/14.689

-        Consulter la page questions/réponses de Info-coronavirus.be

 




 

Vos commentaires