En ce moment
 
 

Le trafic de cannabis a fortement augmenté en un an: la faute aux terroristes?

 
 

Le trafic de cannabis est en forte augmentation dans de nombreuses zones de police du pays. Un phénomène qui correspond aux derniers chiffres de la criminalité comme l'expliquent Fanny Dehaye et Julien Raway pour le RTLinfo 19H.

Parmi les activités criminelles les plus prisées chez nous, le trafic de cannabis arrive en troisième position derrière le commerce de cocaïne et le blanchiment d’argent. La zone de police d’Awans-Grâce-Hollogne a pu le constater, 84 dossiers relatifs au cannabis étaient traités en 2015, l’an dernier, il y en avait 274. "Le gros des infractions constatées, c’est à l’aéroport de Bierset où des milliers et des milliers de colis arrivent et repartent tous les soirs, donc ces colis sont bien entendu contrôlés par les services qui en sont chargés", a expliqué Michel Ost, chef de corps de la zone, au micro de Fanny Dehaye pour le RTLinfo 19H.


Simplicité et gros gains

En plus de l’import/export, la production nationale est en hausse. Deux raisons peuvent l’expliquer : l’attention du travail des services judiciaires axés actuellement sur le terrorisme plus que sur le trafic, mais aussi la rentabilité de production. Le gain varie en effet entre 50 et 80€ par plan. "On va sur internet, on voit comment il faut faire. On va chez nos voisins hollandais, on a tout le matériel disponible et aussi des explications sur la façon de cultiver, donc c’est très simple", a fait remarquer M. Ost.

Les trafiquants agiraient en majorité en bandes organisées plus que de façon indépendante. Selon la police fédérale, 251 organisations criminelles seraient actives dans le pays.


 




 

Vos commentaires