En ce moment
 
 

Le tribunal de Neufchâteau condamne un homme de 33 ans qui faisait des "blagues" racistes et antisémites sur Facebook

Le tribunal de Neufchâteau condamne un homme de 33 ans qui faisait des
© AFP
 
 

Ce n'est pas la première fois qu'une personne est condamnée pour de propos tenus sur des réseaux sociaux. L'homme ignorait que ses propos étaient "publics", et donc visibles par tout le monde, Or, ça change tout.

Un trentenaire a été condamné jeudi par le tribunal correctionnel de Neufchâteau à une peine de travail de 100 heures (ou à 6 mois de prison si elle n'est pas accomplie) pour avoir diffusé via son profil Facebook des posts tournant en dérision les crimes nazis ou le racisme au moyen d'images détournées.

L'homme, né en 1986, a notamment posté des photos ou des publications faisant référence au camp de Dachau, au Zyklon B, ou une photo d'Hitler avec un gâteau le jour de son anniversaire.

Il ne niait pas les faits mais avait expliqué au tribunal penser que ses publications, présentées comme de la "plaisanterie", étaient seulement visibles de ses amis. Or son compte Facebook avait été repéré par une équipe de la police fédérale spécialisée dans la lutte contre les contenus illicites sur Internet.

Des poursuites avaient été engagées notamment sur la base de la loi tendant à réprimer certains actes inspirés par le racisme et la xénophobie. Le prévenu s'était également filmé alors qu'il insultait des gens du voyage ou émettant des remarques racistes. L'analyse de son compte a mis en évidence le partage à plusieurs reprises de l'image d'Hitler.

"Je suis d'origine juive éloignée, cela reste de l'humour et j'aime bien me faire remarquer", s'était-il défendu au tribunal. La défense avait sollicité une suspension du prononcé en mettant en avant que le prévenu n'était pas attaché à une idéologie et voulait plaisanter.

Le tribunal a cependant suivi le réquisitoire du parquet. La peine de travail doit aider le prévenu à comprendre l'illégalité de son comportement.




 

Vos commentaires