Les 10€ de dommages aux familles lésées par les retards d'allocations fait grincer des dents: "Il fallait cibler celles en difficulté"

Vous êtes nombreux à nous avoir envoyé des messages via le bouton orange Alertez-nous concernant les allocations familiales payées en retard. La ministre Alda Greoli et Famiwal ont décidé de payer 10€ de dommages aux familles lésées. Une décision qui ne passe pas auprès de tout le monde.

L'indemnisation de 10 euros pour les 120.000 familles lésées par le retard de paiement de leurs allocations familiales doit encore être approuvée par le comité de gestion de Famiwal, la caisse publique régionale d'allocations familiales, a indiqué la ministre wallonne de l'Action sociale, Alda Greoli (cdH).

Contactée, Famiwal a confirmé que son comité de gestion n'actera officiellement cette mesure que lors d'une réunion exceptionnelle prévue vendredi.

Mais si elle n'est pas encore officiellement actée, cette décision fait grincer des dents du côté de l'opposition.

"10 euros par famille. N'aurait-il pas fallu décider d'un montant par enfant. Bref, il n'y a pas eu de concertation. Mais c'est la marque de fabrique de ce gouvernement", a déclaré Eliane Tillieux, chef de groupe PS au Parlement de Wallonie, à notre journaliste Christophe Clément.

"On voit que la ministre trouve des moyens pour compenser pour tout le monde. Or il fallait cibler ces moyens sur les familles les plus en difficulté", a pour sa part estimé Matthieu Daele, député wallon (Ecolo).

"C'est un parlement et il est normal que l'on y pose des questions. Mais j'aurais aimé que, comme moi, vous soyez d'abord en colère. Cet argent devait se trouver sur le compte des familles le 8 février, car pour un certain nombre d'entre elles, le 8, c'est déjà le dernier jour du mois. Depuis, je n'ai de cesse de trouver des réponses et j'ai tout fait pour que les paiements soient effectués lundi à la première heure, ce qui a été le cas", s'est défendue Alda Greoli.

"Ce qui relève de mon chef, c'est que cela ne se reproduise plus", a-t-elle enfin répété.

Vos commentaires