En ce moment
 
 

Actions contre la figure du Roi Léopold II: des bourgmestres demandent un débat national sur le passé colonial de la Belgique

 
 

Un nouveau buste a été déboulonné à Auderghem. À Molenbeek, des plaques du boulevard "Léopold II" ont été taguées. Et maintenant, même l'image du Roi Baudoin est visée. Les bourgmestres de la capitale demandent un débat national sur les responsabilités du Roi Léopold II dans les exactions commises lors de la colonisation au Congo.

Ce matin, le buste du Roi Léopold II a été emmené à l'abri dans un dépôt de la commune d'Auderghem. Des traces de peinture figure sur l'épaule de la statue en bronze, partiellement abîmée. Les faits se sont déroulés la nuit dernière : un groupe d'activistes a déboulonné le buste du Roi au square du souverain. Le bourgmestre d'Auderghem Didier Gosuin a bien du mal à contenir sa colère : "D'abord je condamne fermement ces actes de vandalisme contraire à l'état de droit. Ces actes de vandalisme ne vont pas expliquer l'histoire, ils vont la radicaliser".

Plusieurs statues du Roi Léopold II ont été vandalisées depuis 10 jours à Bruxelles et à Anvers. Des plaques qui portent son nom à Molenbeek ont aussi été taguées hier soir. Une quinzaine de personnes sont derrière ces actions coup de poing dont Baseka (prénom d'emprunt). Elle connaît les risques liés au vandalisme mais justifie l'opération : "Nous sommes tout à fait d'accord avec le bourgmestre d'Auderghem. Mais il faut savoir que ça fait plus de 10 ans que des associations travaillent sur ces revendications et que rien n'a été fait à Bruxelles jusqu'à aujourd'hui et il était temps de marquer un peu les esprits. La statue de Léopold II représente bien sûr le Roi de Belgique, un urbaniste, un géographe mais aussi la responsabilité d'un génocidaire. C'est cette action là qu'il fallait faire et nous assumons totalement l'acte".

Débat sur le passé colonial de la Belgique

L'affaire prend de l'ampleur, une statue du Roi Baudoin a également été visée ce matin. Plusieurs bourgmestres réclament un débat national sur le passé colonial de la Belgique. Le contexte s'y prête plus que jamais selon le secrétaire d'état chargé du patrimoine Pascal Smet. "Aujourd'hui, on est à 60 ans d'indépendance du Congo, on a une pétition qui a récolté plus de 70.000 signatures en quelques jours, on a le mouvement Black Lives Matter et en plus il y a un grand film américain sur le Roi Léopold II qui va sortir. On ne peut pas échapper au débat. La demande mondiale est là et on doit y répondre mais d'une façon civilisée".

La région bruxelloise envisage de créer un groupe d'experts chargé de se pencher sur la question. Le bourgmestre d'Auderghem a l'intention de restaurer le buste du Roi controversé et de le remettre à sa place.




 

Vos commentaires