En ce moment
 
 

Les communes ont ouvert leurs portes ce samedi pour favoriser le don d'organes : voici comment ça se passe

Les communes ont ouvert leurs portes ce samedi pour favoriser le don d'organes : voici comment ça se passe
©Belga

Plusieurs dizaines d'administrations communales ouvraient leurs portes ce matin pour permettre à leurs habitants de s'enregistrer comme donneurs d'organes. Une initiative de notre émission Make Belgium Great Again, très suivie notamment à Fleurus dans le Hainaut. La commune enregistre chaque année 30 déclarations au total. Ce matin en une heure, 15 personnes avaient déjà rempli un formulaire.

À 25 ans, Doriana a décidé de remplir le formulaire par rapport à son histoire personnelle :"ma maman est atteinte d'un cancer de la moelle des os, j'ai une cousine qui a la mucoviscidose donc peut-être qu'un jour elle aura besoin de poumons, raconte-t-elle. C'est vrai que lorsqu'on a des connaissances qui sont malades, ça nous touche encore plus et on se dit qu'il faut le faire." 

Comme l'expliquait l'émission Make Belgium Great Again, tout citoyen belge n'ayant fait aucune déclaration auprès de sa commune est considéré comme donneur présumé. En cas de décès, c'est alors aux proches de prendre la décision.

Une décision difficile en cas de décès d'un proche

Aurélien et Élodie ont rempli le formulaire pour ne pas laisser cette lourde responsabilité à l'autre. "J'imagine que si j'avais un accident de voiture et que je venais à mourir, mon épouse ne ferait pas les démarches pour donner mes organes à quelqu'un qui en aurait besoin", assure Aurélien. Pour Élodie, l'annonce de son décès provoquerait un tel choc pour son mari qu'il ne serait pas en mesure de faire le choix du don d'organes. Elle a donc décidé de le déclarer auprès de sa commune : "comme ça, c'est acté."

Une initiative pour se sentir utile

Une démarche pleine de générosité et d'altruisme qui provoque finalement un sentiment de bien être. Une citoyenne venue à la maison communale confie se sentir bien après avoir rempli le formulaire : 

"Au moins quand je ne serai plus là, je vais pouvoir aider les autres. C'est important pour moi."

Un sentiment largement partagé, une autre Fleurusienne dit se sentir utile et "ne pas être venue sur Terre pour rien".

Sur les 23.035 habitants de Fleurus, 1.117 sont des donneurs officiels. Un chiffre faible mais qui ne cesse de croître grâce aux actions mises en place. 

Le directeur général de la Ville de Fleurus Laurent Maniscalco se remémore les élections communales et provinciales de 2018. Les citoyens avaient la possibilité de se déclarer comme donneur d'organe en se rendant aux urnes. "En 2018, nous avions doublés les chiffres de déclaration. Je pense qu'une opération comme celle d'aujourd'hui aura le même effet", espère-t-il.

Vos commentaires