En ce moment
 
 

Les Belges sont de plus en plus agressifs au volant: "La personne est sortie, lui a pris la tête et l'a tapée sur le volant"

L'agressivité augmente dans l'espace public. Au volant, par exemple, 60% des Belges injurient les autres usagers de la route. Et 15% d'entre eux sont même prêts à sortir de leur voiture pour s'expliquer, souvent brutalement.

Jurer et injurier les autres conducteurs lorsque nous sommes derrière le volant, c'est un comportement habituel pour près de 6 Belges sur 10. Nous sommes de plus en plus nombreux à le faire: 7% d'augmentation en deux ans seulement.

Ce matin, à Bruxelles, la circulation était fluide et il faisait beau. Et pourtant, nos journalistes ont constaté, en moins de 5 minutes, que trois automobilistes ont utilisé leur klaxon pour signaler à ceux qui était devant eux qu'ils ne démarraient pas assez vite lorsque le feu était passé au vert.

Les Belges sont champions en la matière: 10% d'augmentation depuis deux ans de ce phénomène. Nous sommes vice-champions d'Europe, après les Espagnols. "Une dame n'arrivait pas à avancer. La personne derrière a klaxonnée, est sortie de sa voiture, l'a injuriée, lui a pris la tête et l'a tapée sur le volant. J'étais choquée", confie une automobiliste.

"On retrouve aussi des armes dans la voiture"

Descendre de son véhicule pour s'expliquer avec un autre conducteur, 15% des automobilistes déclarent le faire régulièrement ou être sur le point de le faire. C'est aussi un phénomène en augmentation et le monde judiciaire le constate. "Devant les tribunaux, dans les cas les plus extrêmes de gens qui se battent, on a de plus en plus de personnes qui sont condamnées, explique Benoit Godart, porte-parole Vias. Lors des contrôles, on retrouve aussi dans de nombreux cas des des armes dans la voiture. Evidemment, c'est à proscrire. À partir du moment où vous mettez une arme dans la voiture, c'est que vous avez l'intention d'en découdre et c'est vraiment quelque chose qu'il faut à tout prix éviter de faire."

La principale raison de cette agressivité grandissante sur nos routes, c'est la densité du trafic qui augmente sans cesse et la multiplication des chantiers et des travaux sur les chaussées.

Vos commentaires