En ce moment
 

Les Belges sont-ils encore friands de viande après le scandale Véviba?

Le scandale de la viande Veviba a eu des répercussions sur nos habitudes alimentaires. C'est ce que révèle une enquête du magazine Moustique. 36% des Belges auraient diminué leur consommation de viande depuis cette affaire. Reportage dans une boucherie pour le RTLinfo 13H de Fanny Linon et Emmanuel Tallarico.

Diminution dans les préparations, plus de réflexion sur le choix du magasin, et une tendance accrue vers les produits issus d'un élevage biologique. Voilà les 3 points les plus importants que révèle une étude faite sur les attitudes des Belges après le scandale des abattoirs Veviba. Les Belges francophones consomment donc la viande différemment depuis cette affaire. 19% achètent leur viande ailleurs.

Désormais, les grandes surfaces c'est pour les grands achats

"Désormais, les grandes surfaces c'est pour les grands achats comme de l'eau, de la bière... mais pour le reste, j'essaie de me rendre dans des plus petits magasins", témoigne une cliente, ce mercredi matin, dans une boucherie de Woluwé-Saint-Lambert.

75% des personnes interrogées pensent que la solution pour éviter d’autres scandales, c’est un meilleur contrôle sur la marchandise. "Il faut une plus grande inspection, plus fréquente si elle ne l'est pas déjà. Et surtout prendre les gens sur le vif", souhaite une cliente. "Il faut plus de contrôles, des enquêtes plus approfondies dans ces domaines-là", plaide un autre client.

Un francophone sur quatre consomme des produits bio au moins une fois par semaine. Le prix reste par contre un argument important, car plus de 80 pourcent le trouvent encore trop élevé.

Un système d’étiquetage plus clair rassurerait la population. Si les Belges accordent de l’importance à la présence de pesticides dans les articles qui les intéressent, le prix reste le premier critère au moment de choisir le produit.

Vos commentaires