En ce moment
 
 

Les centrales au gaz dénoncées par un collectif: les membres entament un "Cyclo Tour" à travers la Belgique

 
 

Une action de protestation dans plusieurs endroits du pays où pourraient être construites de nouvelles centrales au gaz a démarré ce jeudi. Une randonnée cycliste qui a pris le départ à Manage ce matin et qui se prolongera jusqu'au 17 mai.

Le collectif "Tegengas-Dégaze" a débuté un "Cyclo Tour" de cinq étapes à travers la Belgique pour protester contre la construction de nouvelles centrales au gaz fossile et les subventions accordées à ce projet. Jusqu'au 17 mai, les participants relieront les huit sites retenus pour potentiellement accueillir les nouvelles infrastructures.

Des actions seront menées localement par des riverains "contre l'arrivée de ces méga-centrales polluantes et inutiles", a ajouté le collectif. "Nous serons entre 80 et 100 citoyens de notre mouvement à participer au 'Cyclo Tour', sous la forme de relais, étape par étape", a expliqué Ike Teuling, du collectif Tegengas-Dégaze. "Nous avons officiellement lancé nos randonnées, qui combineront des parcours en train et à vélo, mercredi à Manage et nous visiterons les chantiers de Roux, des Awirs et de Seraing en Wallonie. Un arrêt sera également effectué à la centrale nucléaire de Tihange pour souligner que Dégaze soutien la sortie du nucléaire."

Un tour de Belgique à vélo

Pour le collectif, le choix entre l'énergie nucléaire et les centrales à gaz est un "faux dilemme". Simon Lalieu, membre du collectif Tegengas-Dégaze, explique: "Du côté d'Anvers, si une nouvelle centrale à gaz est construite, ce sera plusieurs centaines de fois ce que la ville d'Anvers émet en l'espace d'une année. Ca n'a vraiment aucun sens pour la population locale qui milite pour le climat et la diminution de CO2."

Mais "la CREG (Commission de régulation de l'électricité et du gaz, NDLR) a démontré à plusieurs reprises qu'une sortie du nucléaire est possible sans nouvelles centrales au gaz". Les cinq étapes de l'action feront les jonctions entre Manage et Liège (jeudi), Liège et Dilsen-Stokkem (vendredi), Dilsen-Stokkem et Gand (samedi), Gand et Vilvorde (dimanche) et, enfin, entre Vilvorde et le bureau de Groen à Bruxelles (lundi), où les signatures recueillies durant les cinq jours d'action pour la pétition émise par le collectif seront remises à la Ministre de l'Énergie Tinne van der Straeten (Groen).




 

Vos commentaires