En ce moment
 

Les chiffres FOUS de la production de l'eau de Spa et Chaudfontaine  en pleine canicule

Les Belges se ruent sur l'eau en bouteille : plus de 20 millions de litres de Spa et de Chaudfontaine se sont écoulés la semaine dernière. Les usines d'eau wallonnes tournent à plein régime, les équipes ont été renforcées. Samuel Ledoux et Ghislain Federspiel sont allés s'en rendre compte à Spa pour le RTL info 13h.

Le ballet est incessant dans l'usine de mise en bouteille de l'eau de Spa. Les engins, entièrement automatisés, travaillent jour et nuit et transportent près de 13 millions de litres d'eau par semaine.

"Ces sont des robots qui sont télécommandés, qui se croisent, véritablement comme un ballet, et qui comme objectif de venir chercher les productions de chaque  ligne de production, de les amener en stock", explique Marc du Bois, administrateur délégué de Spadel.

Dans le hall, deux semaines de réserve sont entreposées, mais avec ces fortes chaleurs, les ventes  ont été boostées de 30 à 40 %.

eau-3



Du personnel en renfort

Les machines tournent aussi à plein régime à Chaudfontaine, où les équipes ont été renforcées.

"Ça fait quelques semaines que ça dure. C'est lié au beau temps évidemment. On tourne en 3 équipes, en plus d'un équipe de week-end, et on a toujours la possibilité d'engager si c'est nécessaire", note Achmed Boumrah, le responsable de la production de Chaudfontaine.

Les bouteilles défilent sur les lignes de production grandes comme 12 terrains de football. En ce moment, il en sort 10 millions chaque semaine : une cadence infernale mais nécessaire vu la demande.

"Donc ci, nous avons un pack de 33 cl, avec 24 bouteilles dedans. Nous devons vérifier que le logo soit bien centré. Et le datage au niveau du pack est important pour la traçabilité. Pour le moment, dans ce format-ci, c'est 1350 packs qui sortent par heure", montre Stéphane Zecchi, responsable d'équipe.


Plus il fait chaud, moins le Belge boit d'alcool

En moyenne, le Belge boit 8 boissons différentes par jour, mais, ce n'est un secret pour personne, en période de forte chaleur, les habitudes changent.

eau-4

"Au-delà de 25 degrés, on oublie un peu tout ce qui est alcoolisé, on passe à du non-alcoolisé, note encore Marc du Bois, l'administrateur délégué de Spadel. Au plus on se rapproche de 30 degrés, au plus on reste sur de l'eau".

Dans les grandes surfaces, on est obligés de réapprovisionner les rayons qui se vident très vite. Un employé d'une grande surface fait le bilan de son stock, rempli ce matin, presque vide à la mi-journée. Il espère en recevoir de nouvelles palettes d'ici demain.


Pas de risque de pénurie

Pour pallier le risque de pénurie, la vague de chaleur a été anticipée il y a déjà plusieurs mois par les producteurs

"On a une capacité de 15.000 palettes sur le site où on stocke nos produits finis, qui après sont acheminés vers nos points de distribution, explique encore Achmed Boumrah, le responsable de la production de Chaudfontaine. On a un niveau d'activité qui est très élevé : ça peut aller jusqu'à 90 camions par jour."


Un camion prêt en 20 minutes

Chaque heure, 250 palettes sont envoyées dans les différents magasins du pays.

Pascal Renard, coordinateur, explique que cela va très vite pour charger un camion. "Chaque cariste reçoit les commandes sur son ordinateur, qui est relié au réseau, et reçoit la tâche pour charger les bonnes palettes. En une vingtaine de minutes, le camion est chargé, ils peuvent fermer et partir".

De quoi s'assurer qu'il n'y ait pas de pénurie d'eau cet été.

eau-5

Vos commentaires