En ce moment
 

Dans les coulisses des Ardentes: "La face cachée des festivités, c'est toutes ces équipes en poste qui assurent des tournées jours et nuits"

Les coulisses des vacances, c'est tout l'été sur Bel RTL. Cette semaine, on vous emmène au festival des Ardentes à Liège où quatre jours de festivités et de concerts ont ravi des milliers de visiteurs. Beaucoup de festivaliers dormaient au camping, un endroit central du festival géré par Quentin Kraft.

Dans son bureau éphémère qu'il appelle le QG (quartier général) situé en plein milieu du camping, Quentin gère plus d'une centaine de bénévoles: "Aujourd'hui, on se lève. On a un poste ici en bas qui coordonne tous les bénévoles. Dans ce QG, se trouvent aussi des bénévoles qui sont à chaque fois relayés par talkie-walkie avec les équipes en poste et donc il faut à chaque fois faire tout un reporting", confie le jeune homme.

Sécurité, propreté, sensibilisation

Les équipes circulent sur le site et rapportent leurs comptes-rendus à Quentin. "Il faut que toutes les allées soient dégagées, que le lieu reste relativement propre, que les poubelles soient vidées. Nos équipes qui tournent, sensibilisent les campeurs en leur distribuant des sacs-poubelle notamment", décrit Quentin.

Avant le début du festival, il y a déjà énormément de préparations: "Cela consiste principalement à suivre des réunions avec les organisateurs pour mettre tout en place. Et puis ensuite, le travail de terrain se fait avec des plus jeunes qui aident à l'installation."

Rythme effrené

Mais pendant l'événement, il n'y a pas moins de travail. Les festivaliers ne réalisent pas toutes les tâches qui il y a à accomplir et du rythme à tenir, dans l'ombre des festivaliers. Quentin parle de ce déploiement discret qui se veut efficace: "La face cachée des festivités, c'est que beaucoup de campeurs ne réalisent pas qu'il y a toutes ces équipes en poste et que cela mobilise énormément de monde et qu'il y a du travail qui n'est pas toujours évident pour les volontaires avec des tournées de nuit et des horaires qui ne sont pas évidents. C'est des horaires de 6 heures de travail par période de 24 heures. On essaye de les répartir pour que tout le monde puisse profiter des concerts."

Aucun souci pour les campeurs

Que ce soit sécurité, propreté, animation, tout est assuré pour que les campeurs n'aient à se soucier de rien: "Dès l'arrivée des campeurs, on les accueille et essaye de les placer de manière à ce que toutes les zones de sécurité soient respectées. Il faut prendre en compte beaucoup de facteurs."

Travailler sur un festival est un lieu particulier pour Quentin qui ne voit pas le temps passer: "Il y a une belle ambiance qui se met au sein de nos équipes, de belles rencontres qui se mettent en place grâce au volontariat. Moi, personnellement, j'en profite et je suis très heureux de pouvoir bosser dans ce cadre-là."

Vos commentaires