En ce moment
 
 

Crise énergétique: les Belges renoncent-ils aux illuminations de Noël dans leurs habitations?

 
 

L'arrivée des fêtes de fin d'année marque le début des décorations de Noël. Les guirlandes et luminaires éclairent progressivement les rues et habitations. Mais, cette année, la crise énergétique signe-t-elle la fin de ces décorations énergivores ?

Dans certains magasins de bricolage, on constate que les luminaires de Noël n'ont plus le même succès qu'il y a un an : "Quand on regarde les chiffres, comparés à l'année passée, on a une baisse de 65% dans les ventes de Noël. C'est significatif, on espère que ça va repartir", fait remarquer Steffi Cosseste responsable de rayon au dans un magasin de bricolage de Louvain-La- Neuve.

Dans ce magasin, les luminaires traditionnels sont délaissés, pour se tourner vers des achats plus économes. "Les gens se tournent vraiment vers les guirlandes à piles, les timers, les multiprises. Ils essayent de faire jouer les décorations le moins longtemps possible. Seulement quand ils sont là, au lieu d'éclairer toute la façade tout le temps, comme on pouvait le faire avant", constate la vendeuse.

Désormais, la majeure partie des luminaires vendus dans ce magasin sont des LEDs. Ces ampoules consomment moins et ont une durée de vie plus longue. La situation est cependant différente dans chaque magasin. Alors que certains vendent des luminaires comme en 2021, d'autres peinent à écouler leur stock.

Yves Piret est manager d'une jardinerie de Louvain-La-Neuve ne connaît pas cette baisse de ventes, mais a décidé de faire un audit énergétique sur ses guirlandes : "On a affiché, pour renseigner le client sur les coûts que ça occasionne pour la mise en place de leurs décorations de Noël", explique-t-il. Le coût énergétique moyen d'une guirlande de 1000 ampoules LED (guirlande standard) est de 1,56 € pour un éclairage de 8 heures par jour pendant un mois. Ce coût énergétique peut monter jusqu'à 4,10 € pour les plus énergivores.


 

Vos commentaires