En ce moment
 
 

Avec des mesures qui diffèrent en fonction des provinces, la population s'y perd: comment expliquer ces disparités?

 
CORONAVIRUS
 

En fonction de la région où vous habitez, la situation sanitaire peut être un peu différente. Du coup, les mesures prises pour enrayer l'épidémie le sont aussi. Dans le Brabant wallon par exemple, on vient de durcir les règles, alors qu'à Dinant, on assouplit. Dans le Hainaut, on pourrait imposer l'application Coronalert, ailleurs pas. Alors, comment s'y retrouver ? Ces différences entraînent souvent de l'incompréhension et parfois aussi un manque d'adhésion de la population.

Samedi, Bruxelles renforce ses mesures dans les bars. Aujourd'hui, c'est au tour du Brabant wallon d'imposer de nouvelles règles. Le couvre-feu dans l'Horeca, le gouverneur y a pensé puis a abandonné l'idée : "Nous ne l'avons pas retenu parce que nous avons peur d'une situation particulière, notamment à Louvain-la-Neuve pour pour être clair, nous avons peur qu'il y ait une diffusion, à l'heure de la fermeture, vers des kots privé, et que là, malheureusement, on n'ait plus aucun contrôle sur le respect des règles sanitaires", explique Gilles Mahieu, gouverneur de la province du Brabant wallon 

37% des contaminations dans la province du Brabant wallon ont eu lieu ces 3 dernières semaines. Parmi les mesures imposées, port du masque obligatoire aux abords des écoles et dans les lieux à forte affluence. Encore faut-il savoir où se trouve cette affluence : la province développe des mesures.

"Créer une cellule d'enquête sur l'origine des cas, et donc essayer de mieux comprendre comment l'épidémie se propage en Brabant wallon en particulier, essayer de mieux comprendre les clusters, les foyers de contamination et comment on peut essayer de mieux les limiter", explique encore le gouverneur.

Trouver l'origine des foyers, c'est aussi l'objectif de Liège avant de prendre des mesures supplémentaires. La province voit pourtant aussi une augmentation des contaminations ces dernières semaines, et les seniors seront particulièrement surveillés. Quant à la province de Hainaut, elle pourrait imposer l'application Coronalert à tous ses habitants dès demain, jour de sortie en Belgique. Mais cette proposition suscite déjà le mécontentement. 

 




 

Vos commentaires