Les distributeurs de billets sont-ils toujours indispensables?

En 10 ans, le nombre de distributeurs de billets sur le sol belge a augmenté. Il y en a 600 de plus qu'en 2007. Mais une légère diminution est toutefois enregistrée depuis deux ans. Ces machines, ont-elles encore un avenir? Un reportage de Mélanie Renda et Gilles Gengler pour RTLinfo 13h.

Le Belge paie avec des billets et de la monnaie dans 32% des cas. Il privilégie le cash pour les petits achats, plus particulièrement pour les montants inférieurs à 12 euros. Quand il se rend au distributeur de billets, c'est pour retirer en moyenne 140 euros. "Pour tout ce qui est grosse dépense, ça va passer par la carte, c'est plus pratique. Si on se fait voler, c'est mieux aussi d'avoir une carte qu'on peut bloquer", confie un riverain.
Grab_20180622_135120_623
En 10 ans, le nombre de distributeurs de billets sur le sol belge a augmenté. Il y en a 600 de plus qu'en 2007. Mais une légère diminution est toutefois enregistrée depuis deux ans. Cependant, le réseau de distributeurs de notre pays reste l'un des plus denses d'Europe. "Le cash reste un moyen très répandu dans les portefeuilles des gens et est encore très utilisé. Il y a des alternatives électroniques très efficaces, mais bien entendu les billets de banque et les distributeurs de billets resteront un moyen de paiement important dans les années à venir", explique Rodolphe De Pierpont, porte-parole de Febelfin.
Grab_20180622_135921_623
Ces évolutions se font au profit d'un nouveau mode de paiement. Le nombre de souscriptions à la banque en ligne augmente chaque année. Quant à la banque mobile sur téléphone, elle est aujourd'hui privilégiée par deux tiers des jeunes.

Vos commentaires