En ce moment
 

Les employés du traitement des enseignants en grève: en sous-effectif, ils sont DÉPASSÉS par la quantité de travail

Les employés du traitement des enseignants en grève: en sous-effectif, ils sont DÉPASSÉS par la quantité de travail

"Grève au service traitement des enseignants à Angleur", nous informait ce matin une personne via notre bouton orange Alertez-nous. Les agents du service FLT (Service de la Fixation et de la Liquidation du Traitement du Personnel enseignant) qui traitent l'administration (salaire, etc.) des 130.000 enseignants de la Fédération Wallonie-Bruxelles sont noyés par la charge de travail. Celle-ci s'est accrue depuis la réforme des titres et fonctions entrée en vigueur il y a deux ans, nous a expliqué Marc Mansis, secrétaire général de l'Association Professionnelle du Personnel de l'Enseignement Libre (APPEL), la section enseignement de la CGSLB.

La réforme des titres et fonctions a entraîné un surcroit de travail administratif évalué à 30% selon le syndicat. Le personnel, qui doit en plus faire face à des départs à la pension, ne serait plus suffisant pour digérer la quantité de travail nécessaire. La pression s'est accrue et a fini par mener à des arrêts de travail dans les bureaux de Jambes (Namur), Mons (Hainaut) et désormais Angleur (Liège). "La colère gronde", confirme Marc Mansis. Le syndicat compte mettre le dossier sur la table lors d'une réunion mensuelle avec la ministre Marie-Martine Schyns ce mercredi midi.

Vos commentaires