En ce moment
 
 

Les enseignants ont manifesté aujourd'hui à Bruxelles: "Des collègues se demandent s'ils ne vont pas quitter le navire"

 
 

Le personnel de l'enseignement manifeste ce matin dès 11h00 dans le centre de Bruxelles. Au centre de leurs revendications, 4 dossiers : la taille des classes, l'évaluation des enseignants, la surcharge administrative et l'avenir de l'enseignement qualifiant.

Françoise Budo est enseignante dans une haute école en région liégeoise. Ces dernières années, ses conditions de travail se sont fortement détériorées. "La charge mentale et la charge de travail est en train d'augmenter, le Covid n'a pas arrangé les choses car on doit se charger de plus en plus de tâches administratives", explique l'enseignante. "On a de plus en plus de collègues qui tombent en burn-out, et des collègues qui se demandent s'ils ne vont pas quitter le navire, certains sont d'ailleurs en train de le faire."

Le coeur du problème est la mise en oeuvre des réformes contenues dans le pacte d'excellence, qui vise a améliorer la qualité de l'enseignement, à réduire le redoublement et le décrochage. L'organisation syndicale SETCA demande au gouvernement l'abandon des réformes qui conduisent à des pertes d'emploi et qui nuisent à l'accompagnement. Les syndicats demandent aussi un financement des réformes à la hauteur des objectifs fixés. 

Ces réformes s'enchainent très vite. Les enseignants n'ont ni le temps ni les moyens de les saisir. Ils craignent pour la qualité de l'enseignement. L'action de ce mardi précède la prochaine manifestation programmée dans les rues de Namur, le 13 octobre.


 

Vos commentaires