En ce moment
 
 

Troisième jeudi de manifestation en faveur du climat: le nombre de jeunes a encore triplé (vidéos)

  • 35.000 jeunes ont manifesté pour le climat à Bruxelles

  • 2000 jeunes ont manifesté à Liège en faveur du climat

 

De semaine en semaine, leur mouvement s'amplifie : plusieurs dizaines de milliers d'élèves du secondaire ont à nouveau marché pour le climat à Bruxelles, Liège ou encore Anvers. Il y a deux semaines, la marche des jeunes pour le climat rassemblait 3000 personnes. La semaine passée, ils étaient 12.500. Et ce jeudi, dans les rues de Bruxelles, 35.000 étudiants. Sans compter les 2 mille manifestants à Liège, 1600 à Hannut ou encore 700 à Namur.

C’est une vague immense qui ne cesse de grossir: rejoints pour la première fois par des étudiants du supérieur, les manifestants sont désormais 35.000 à défiler dans les rues de la capitale. Inquiets pour leur avenir et celui de leur planète, ils rêvent d’un changement radical et profitent des ondes pour le faire savoir. "Je me sens énormément sensibilisée par cette cause qu’est le climat, j’essaye de sensibiliser mes amis autour de moi, à l’école, dans ma famille surtout. Ce qui est le plus dur, je trouve, c’est de sensibiliser ses parents, car ils sont vraiment ancrés dans un mode de vie qui est vraiment différent de ce qui convient à notre planète aujourd'hui", expliquait Nour, étudiante, dans le RTL INFO 12H30 sur Bel RTL.


"J’ai chaud au cœur, parce que j’ai fait la même chose quand j’étais jeune"

Mais c’est avant tout aux décideurs que ces jeunes s’adressent. Des politiques accusés de ne pas en faire assez pour le climat. "Ceux qui gouvernent nos pays ne font rien, donc on va essayer de mettre des choses en place, pour qu’ils changent, alors qu’ils ont tout à fait les moyens mais ils sont égoïstes, en quelque sorte", estime Pavlos, étudiant. "On n'a vraiment plus d'avenir, quand on voit les rapports du GIEC, etc. D'ici 2050, c'est la fin, quoi", nous a expliqué un de ces étudiants qui a participé à la manif.

Certains parents se reconnaissent tout de même dans la cause, parfois d’ailleurs avec une pointe de nostalgie. "J’ai chaud au cœur, parce que j’ai fait la même chose quand j’étais jeune. Quand j’étais à l’école, j’ai aussi quitté l’école pour manifester pour la bonne cause, c’était le début d’un engagement politique pour moi. Je trouve ça très chaleureux de voir tous ces jeunes qui sont ici pour le climat", explique une dame.


Des trains bondés ce matin


D'après l’un de nos reporters sur place, Nicolas Lowyck, "tout s’est bien passé, sauf peut-être dans certains trains. On a appris via plusieurs témoignages que les trains à destination de Bruxelles étaient littéralement bondés ce matin, au point que des étudiants ont dû s’installer dans les ranges-bagages pour que tout le monde ait sa place".


"Surprise, je ne dirais pas, mais je suis très heureuse de la mobilisation des jeunes"

L'un des co-organisatrices de cette vaste opération hebdomadaire "Use for Climate" était l'invitée du RTL INFO 19H. Adélaïde Charlier a 17 ans et est en secondaire en région namuroise. Elle a fait part de ses impressions sur l’ampleur que prend le mouvement:


"Pas de quoi démotiver les étudiants, ils sont en pleine forme"

Le ministre wallon de l’Enseignement supérieur, Jean-Claude Marcourt, a réagi, il soutient l’initiative même s’il craint des conséquences si ces marches se poursuivent dans les semaines à venir. "Pas de quoi démotiver les étudiants, ils sont en pleine forme", précisait Nicolas entouré d’une foule de jeunes scandant des "Tous ensemble" dans le RTL INFO 13H.

La manif' la plus importante a démarré vers 10h30 de Bruxelles :

 m1bxl2

Une autre marche pour le climat de grande ampleur a au lieu à Liège :


Mais il y a également de nombreuses initiatives locales, de la part d'élèves, mais aussi d'écoles ou de professeurs.

Les élèves des deux écoles secondaires de Hannut, par exemple, en province de Liège, ont soutenu le mouvement Youth for Climate. 2000 étudiants étaient dans les rues de la ville pour le faire savoir :

Certains nous ont aussi envoyé leurs photos, comme Arthur Tallieu et Lucas Lejeune :

Hannut03
Hannut01

Un mouvement en construction

"Nous souhaitons montrer que la jeunesse, c'est autant les étudiants que les élèves", explique Laura Cools, initiatrice de Students for Climate.

Les étudiants qui étaient présents souhaitent faire comprendre qu'eux aussi veulent aller jusqu'au bout, jusqu'aux élections de mai. Ce nouveau mouvement, Students for Climate, est en pleine construction et se concentre sur sa propre action de protestation prévue le 14 février. Il espère alors mobiliser des milliers d'étudiants.

"Les jeunes doivent être pris au sérieux par les politiques. Le climat est un souci global pour tous les gens de notre âge", indique Laura Cools. Les étudiants formulent cinq exigences au gouvernement fédéral. L'une d'elles est le retour à un seul ministre fédéral du Climat, plutôt que les quatre responsables actuels.

climat02

climat03

climat06


Vos commentaires