Les gares belges menacées d'attaques en représailles aux attentats en Nouvelle-Zélande: un message anonyme circule

Les gares belges menacées d'attaques en représailles aux attentats en Nouvelle-Zélande: un message anonyme circule

La menace d’une attaque à l’arme automatique circule, en riposte à l'attentat de Nouvelle Zélande. Un message anonyme qui a été envoyé samedi et parle de "vengeance" visant une gare belge.Le message est pris au sérieux par les autorités. Une enquête a été ouverte.

Un message anonyme de menace d'attaque à l'arme automatique sur une "gare centrale" du pays a été reçu samedi vers 14h00, en représailles des attaques perpétrées dans deux mosquées vendredi à Christchurch (Nouvelle-Zélande). La Direction centrale de la lutte contre la criminalité grave et organisée (DJSOC) a estimé opportun de faire remonter l'information à tous les niveaux compétents, rapporte lundi Sudpresse sur la base de ses sources. "Un message anonyme a été envoyé (ce samedi) à 13h56 (...) Il s'agit d'une menace d'attaque à l'arme automatique sur une 'gare centrale' avec la photo de la gare centrale d'Anvers en guise d'illustration. Le message est en anglais et parle de vengeance de 'my innocent fellow muslim brothers' (mes frères musulmans innocents, NDLR). Il se conclut par 'Allahu akbar' etc.", précise le quotidien. "C'est la PJF d'Anvers, avec l'appui des autres services de sécurité compétents, qui mène actuellement l'enquête. Nous suivons cela de près", a répondu l'Organe de Coordination et d'Analyse de la Menace à Sudpresse.

Toutefois, le niveau de la menace (de 3 sur une échelle 4) n'a pas été revu à la hausse dans les gares.

Vos commentaires