Les grands-parents font leur retour sur la Marche pour le climat: "Il faut imposer aux gens de faire plus"

Les grands-parents viennent à la rescousse des jeunes. Ils marchent pour le climat ce jeudi matin dans les rues de Bruxelles. D'après nos estimations, ils seraient environ 1.100 d'après la police. 

Après trois mois de mobilisation, le mouvement commence à s'essouffler, d'autant que cette semaine les étudiants sont en congé ou en blocus. Et donc tout à l'heure, environ 600 seniors manifesteront pour l'avenir de leurs petits-enfants.

Parmi eux, il y a Lieve, une grand-mère bruxelloise. "C'est une copine qui m'a invitée, c'est la première fois que je viens. J'ai deux petits-enfants, qui sont à la crèche. C'est important, le climat, même les petits gestes, il faut imposer aux gens de faire plus, et les politiciens doivent oser le faire. Il faut agrandir nos mouvements, et j'espère !". 

Certains grands-parents ont décidé, en cas d'absence de leurs petits-enfants, de défiler avec une pancarte affichant la photo de leur enfant. 

Cette 13ème marche partira à 10h à la gare de Bruxelles-Nord. Comme d’habitude, les manifestants passeront par Rogier, Botanique, Bruxelles-Central, le quartier Stalingrad avant de rejoindre la gare de Bruxelles-Midi. L'arrivée y prévue vers 13h.

Plusieurs recteurs d'université ont également fait le déplacement. Les recteurs de l'UCLouvain, Vincent Blondel, de l'université Saint-Louis, Pierre Jadoul, de l'UNamur, Naji Habra, de l'UGent, Rik Van De Walle, et de la VUB, Caroline Pauwels, mènent le cortège parmi les jeunes.


 
 

Photos Claire Sadzot
 

Vos commentaires