Les hérissons ont beaucoup souffert de la sécheresse: cette petite femelle a pu être sauvée (vidéo)

Encore une conséquence de la sécheresse: les animaux sauvages n'ont pas trouvé suffisamment d'eau. Les hérissons, en particulier, ont beaucoup souffert. En Wallonie, il existe un centre de soins et de revalidation spécialement conçu pour ces animaux. Nos reporters Aurélie Henneton et Samuel Lerate ont visité ce centre situé à Jumet qui affiche complet.

SOS hérissons, c’est une sorte d'hôpital spécialement consacré à ces mammifères. Un havre où il n’y plus de place depuis le début de l’été. Près de 50 pensionnaires s'y retapent en ce moment. En raison de la chaleur, leurs points d’eau habituels ont été asséchés. Il y avait aussi moins de vers et de limaces. Résultat: les animaux ont eu soif et faim.


Des animaux affaiblis et déshydratés

"Ici, on a une petite femelle qui est arrivée début juillet, à 60 grammes, avec un problème de respiration probablement dû à la sécheresse qu’on a connu", détaille Carole-Anne Bouillon, la responsable du centre de soins et de revalidation pour hérissons sauvages de Jumet. La femelle pèse aujourd’hui 400 grammes et va bientôt retrouver un jardin.

"C’est certain qu’il y a eu des victimes, il y a eu les affaiblis, les déshydratés qui malheureusement n’ont pas pu être sauvés parce qu’ils étaient déjà trop loin. Et à côté de ça, il y a eu énormément de jeunes qui ont été affaiblis, égarés et qui ont été redirigés dans les centres".


Le hérisson aime bien... les croquettes pour chats!

Quand faut-il s’inquiéter? Un signal doit alerter : un hérisson sort en journée quand il est en danger. En Belgique, il est interdit de les détenir comme animal de compagnie. Mais ces petits animaux apprécieront un bol d’eau sur leur chemin. "On a conseillé aux gens et on le conseille encore aujourd’hui malgré tout, de laisser de petits bols avec des croquettes pour chats. C’est la nourriture que le hérisson aime bien. On peut laisser des points d’eau également dans son jardin, que ce soit pour le hérisson ou pour d’autres animaux", explique Carole-Anne Bouillon.


Ils retrouvent ensuite leur milieu naturel

Mais ne laissez surtout pas de lait, ni de pain. Le hérisson, c’est l’ami du jardinier, car il se nourrit d’insectes considérés comme nuisibles. Prudence donc lors des prochains travaux avant l’automne... "Il est certain qu’en faisant l’entretien de ses jardins à cette période-ci avant l’automne, il faut toujours bien faire attention dans les tas d’herbes, les tas de bois, les composts… En général, c’est là qu’ils sont", précise la responsable.

Après trois mois de soins, le centre remet les hérissons dans leur milieu naturel.

Vos commentaires