Les hommes du feu interviennent de moins en moins pour des incendies

C'est la première fois que des statistiques précises sont divulguées à propos des interventions des pompiers en Belgique. Ces données nous apprennent qu'ils ont effectué plus de 550.000 interventions en 2015. Ces opérations concernent de moins en moins des incendies. Nos journalistes Christophe Clément et Benjamin Van Kelst ont interrogé un chef de corps.

On les appelle les hommes du feu, et pourtant c'est l'aide médicale urgente qui occupe l'essentiel de leur temps. Avec 152.741 sorties d'ambulances comptabilisées en 2015, l'assistance aux personnes représente les deux tiers des interventions des pompiers. Dans cette catégorie, les missions de sauvetage sont notamment en augmentation. "On intervient de plus en plus souvent pour le confort du citoyen, avec un auto-élévateur ou une auto-échelle, pour le placer sur une civière en position couchée, et on peut le descendre dans de bonnes conditions", indique Marc Gilbert, chef de corps de la zone de secours Val de Sambre.

Les interventions techniques, comme le balisage sur la voie publique ou le nettoyage du revêtement routier, sont également en hausse. C'est le cas également de la prise en charge des animaux dangereux: une conséquence directe du succès des nouveaux animaux de compagnie.

Les évolutions techniques portent leurs fruits, la prévention aussi

Les interventions dans des cas d'incendie sont par contre en légère diminution. "Les évolutions techniques portent leurs fruits, la prévention porte ses fruits aussi, et ça permet d'éviter que des gens ne perdent la vie dans des incendies, même s'il y en a encore malheureusement trop", confie Marc Gilbert.


3.500 personnes sauvées

Les statistiques du Service public fédéral Intérieur que nous venons de vous présenter datent de 2015, mais c'est la première fois que des données aussi complètes sont publiées. Les 34 zones de secours du pays ont ainsi mené 556.570 interventions et sauvé la vie à plus de 3.500 personnes. Le décès de 58 personnes dans des incendies est cependant à déplorer.


Beaucoup d'interventions, mais pas assez de pompiers en Wallonie

Pour assurer leur travail, les pompiers auraient besoin de 1.000 personnes supplémentaires en Wallonie. Selon les 14 commandants de zones du sud du pays, qui se sont exprimés auprès de nos confrères de L'Avenir, la pénurie s'explique par le manque de financement et de candidats, et par les nouvelles dispositions de la réforme des services incendie.

Vos commentaires