En ce moment
 

Les hôpitaux en ont assez des photos prises dans leurs établissements: "Il faut demander l'accord"

  • Attention aux photos et vidéos que vous prenez dans les hôpitaux !

  • Les hôpitaux en ont assez des photos prises dans leurs établissements: "Il faut demander l''accord"

 

Grâce aux smartphones, prendre des photos est devenu simple comme bonjour. Trop simple pour les hôpitaux qui s'agacent de voir fleurir sur les réseaux sociaux des clichés pris dans leurs établissements et sur lesquels apparaissent des malades ou des membres du personnel qui n'ont pas donné leur accord. C'en est à un point que des hôpitaux pourraient faire signer des documents qui interdisent la diffusion de ces photos et vidéos.

Les hôpitaux font la grimace face aux clichés intempestifs. Des patients n'hésitent pas à photographier leurs blessures afin d'établir eux-mêmes un diagnostic. Certains visiteurs prennent des vidéos des médecins ou des infirmières en train d'effectuer les soins. "Ça suffit", rouspètent certains hôpitaux comme à Bruxelles et à Vilvoorde: ils ont décidé de sévir.

Plus question de prendre la moindre photo. Des campagnes d'affichages sont menées. Les cliniques universitaires Saint-Luc sensibilisent depuis plus de 6 mois les visiteurs au respect de la vie privée. Thomas De Nayer, responsable "communication" de l'établissement. "Nous avons constaté comme partout ailleurs que les gens dégainaient très vite leur smartphone pour faire des photos et vidéos afin de les publier sur les réseaux sociaux. Pour permettre le dialogue dans les consultations, dans les chambres d’hospitalisation, on a fait une campagne interne qui précisait que c’était interdit et qu’il fallait demander l’accord des personnes qui figurent sur les photos/vidéos. Ça permet aux soignants de dire ‘attention, il faut demander l’accord.’ C’est une réalité dont les gens n’ont pas toujours conscience."

Vos commentaires