En ce moment
 
 

Les jeunes pour le climat répliquent au tweet moqueur d'un père: "Il fait croire que changer sa consommation est une punition"

Les jeunes pour le climat répliquent au tweet moqueur d'un père:

Adelaïde Charlier et Louise Vanden Abeele, militantes du mouvement Youth for Climate, répliquent jeudi dans Le Soir à des messages jugés dédaigneux diffusés sur les réseaux sociaux depuis plusieurs jours. "C'est une riposte de mépris au message de milliers de citoyens qui portent attention aux dégradations de la planète et à ses conséquences sur le climat", déclarent-elles dans une carte blanche.

10.000 personnes sont attendues jeudi à Louvain pour une nouvelle, la cinquième, marche des étudiants initiée par Youth for Climate. Depuis fin janvier, un tweet sarcastique d'un internaute a été partagé plus de 1.300 fois et "aimé" plus de 5.000 fois, notamment par l'ex-secrétaire d'Etat N-VA Theo Francken. "Papa, où est mon GSM? Parti. Quand allons-nous au ski? Plus jamais. Où irons-nous en vacances cet été? A la maison. Est-ce que le chauffage fonctionne? Oui, sur 18. Mets ton pull (...) Désolé fils, tu m'as convaincu qu'il fallait agir autrement pour le climat", disait le message écrit en néerlandais.

"Ce tweet montre un père bien incapable d'expliquer à son fils le sens de nos actions de tous les jours, un père qui grince des dents quand il doit mettre des limites", répondent Adelaïde Charlier et Louise Vanden Abeele. "Ce tweet présente un père écœurant qui fait croire à son fils que changer sa consommation est une punition."

"Pauvre fils, pas à plaindre de partir en city-trip en train, mais d'avoir un père qui n'encourage pas les actes écoresponsables", poursuivent-elles, avant de répliquer: "Papa, tu savais pour les sécheresses et les inondations? Oui. Papa, tu savais, pour la disparition de tant d'espèces vivantes? Oui. Papa, tu savais que ce serait peut-être moi maintenant le migrant climatique? Oui. Papa, pourquoi tu n'as rien fait?"

Vos commentaires