En ce moment
 

Les panneaux solaires tournent à plein régime mais tout n'est pas si rose: "Cela limite le rendement des panneaux" (vidéo)

Le mois de juillet a été un mois record en terme de production d'énergie photovoltaïque. Les panneaux solaires tournent à plein régime. Par exemple, samedi dernier, 45% de la production électrique provenait des énergies renouvelables. Mais trop de soleil n'est pas forcément un avantage, comme l'ont appris nos journalistes Samuel Ledoux, Marc Evrard et Xavier Gérard.

Des champs de panneaux photovoltaïques à perte de vue: il y en a plus de 13.000 sur les hauteurs de Huy. Installés depuis le mois de décembre, la production électrique s'est envolée cet été. "Nous avons eu des mois de mai et juillet tout à fait exceptionnels. Plus spécifiquement, il y a eu 29% d'ensoleillement en plus durant le mois de juillet, ce qui se traduit par une augmentation de la production électrique de 24%", explique Frédéric De Visscher, directeur de l'environnement chez Carmeuse.

Pluie de records!

Pour le mois de juillet (jusqu'au 29 inclus), les panneaux solaires en Belgique ont produit un nouveau record mensuel de 519 GWh (gigawattheure). Au total, sur les mois de juin et juillet, la production a été de 978 GWh (l'équivalent de 270.000 ménages), soit également un record. Le précédent record pour ces mois remonte à 2015 avec 846 GWh, soit 15% de plus! Et sur la période entre le 1er janvier et le 29 juillet, 2.227 GWh d'énergie solaire ont été produits, encore un record. Le dernier, en 2015, s'élevait à 2.072 GWh.

"Cette production est directement injectée dans le réseau électrique belge. Elle est utilisée en grosse partie sur notre réseau mais elle peut également être exportée vers les pays limitrophes", indique Jean Fassiaux, porte-parole d'Elia, gestionnaire du réseau de transport d'électricité.

Trop de soleil n'est pas forcément un avantage

La production traditionnelle n'a pas été réduite pour autant, vu les besoins en électricité durant les fortes chaleurs. Pourtant, samedi dernier, 45% de la production électrique provenait des énergies renouvelables. Mais trop de soleil n'est pas forcément un avantage. "Nous avons un très bon ensoleillement mais également une très forte chaleur. A partir d'un moment, cela limite le rendement des panneaux", nous apprend encore Jean Fassiaux, porte-parole d'Elia, gestionnaire du réseau de transport d'électricité.

L'année 2018 s'annonce d'ores et déjà comme la plus productive pour les énergies renouvelables.

Vos commentaires