En ce moment
 

Les paquets de cigarettes vont changer en Belgique: "C'est une décision très importante que nous avons prise aujourd'hui"

Le gouvernement a décidé d'imposer un paquet neutre pour les cigarettes, le tabac à rouler et le tabac pour pipe à eau (chicha), a annoncé vendredi la ministre de la Santé, Maggie De Block. La mesure s'inscrit dans la politique de lutte contre le tabac de la ministre qui s'est fixé comme ambition de réduire la proportion de fumeurs dans la population en-dessous de 17%. La date d'entrée en vigueur de la mesure n'est pas précisée. La ministre dit vouloir agir le plus vite possible. Les administrations vont envoyer l'arrêté royal qui définit les principes de la mesure à la Commission européenne avant de le soumettre au Conseil d'Etat.

"C'est une décision très importante que nous avons prise aujourd'hui. Les exemples de l'étranger montrent clairement qu'il est très important dans la lutte contre le tabac de rendre l'emballage des cigarettes et du tabac à rouler moins attrayant. Nos administrations vont se mettre immédiatement au travail de façon à ce que nous puissions instaurer cette mesure le plus rapidement possible dans notre pays", a déclaré la ministre dans un communiqué.

En instaurant le paquet neutre, la Belgique se met dans le sillage de la France, du Royaume-Uni, de la Norvège et de l'Irlande. Le paquet neutre suit d'autres mesures prises durant la législature, dont un renforcement du service de Contrôle Tabac et Alcool, un meilleur remboursement des médicaments de sevrage, l'augmentation des accises sur le tabac et l'élaboration d'un cadre légal pour la cigarette électronique. Le parlement se penche de son côté sur une interdiction de fumer dans une voiture.

Les libraires déplorent une politique de santé "inefficace"

Les libraires tant au nord qu'au sud du pays déplorent cette décision du gouvernement. Rassemblés dans les organisations professionnelles Prodipresse et Perstablo, ils affirment que "hormis son côté emblématique", la mesure "ne changera en rien le comportement des fumeurs". Par contre, elle risque de "tuer les derniers commerces de proximité".

Pour les deux organisations, cette annonce n'est rien de plus que la poudre aux yeux. Comme les fabricants de cigarettes réunis au sein de Cimabel, ils affirment que "les études menées en France sont loin d'être concluantes sur l'efficacité du paquet neutre dans la prévalence du tabagisme", et ajoutent que "la ministre de la Santé s'appuie sur des éléments d'enquête dont on ne connait pas les sources, avec de nombreuses incohérences au niveau des dates et des informations partielles".

Mais ce qui fâche plus sérieusement les libraires, c'est de ne pas avoir été concertés. Pour les associations, c'est certain, tous les libraires se verront fortement impactés avec un minimum de trente minutes à une heure de travail "en plus des douze habituelles par jour".

Une avancée pour réduire l'envie de commencer à fumer

Par contre, La Fondation contre le cancer se réjouit de cet accord. "Cette mesure importante et marquante va principalement toucher les fumeurs potentiels en enlevant l'attrait esthétique", souligne le Dr Anne Boucquiau, porte-parole de la Fondation.

"Cette mesure avait déjà été annoncée en 2016 dans le plan anti-tabac de Maggie De Block (ministre de la Santé, ndlr) et nous commencions à nous inquiéter de sa concrétisation", réagit auprès de Belga Mme Boucquiau.

"Je suis surprise que cela arrive si vite", explique de son côté Els Bosch, tabacologue chez Rookstopcoach.be, une association flamande qui aide les fumeurs à cesser leur addiction. Elle craignait, voici quelques mois, que le lobby de l'industrie du tabac ne la freine pendant plusieurs années.

Vos commentaires