En ce moment
 

Les personnes malades du cancer DOIVENT bénéficier d’horaires adaptés quand ils reviennent travailler

  • Les effets durables du cancer seront considérés comme un handicap

  • Les personnes malades du cancer DOIVENT bénéficier d

 

La Cour du travail de Bruxelles a, le 20 février dernier, reconnu qu'un employeur aurait dû procéder à des aménagements raisonnables pour permettre à l'une de ses employées de réintégrer son poste avec un horaire adapté après une absence de longue durée en raison d'un cancer, affirme lundi dans un communiqué Unia, le Centre interfédéral pour l'Egalité des chances. L'employeur a été condamné à payer une indemnité de 12.000 euros à l'employée pour discrimination.

Selon Unia qui a mené une action en intervention volontaire dans cette affaire, c'est la première fois qu'un juge belge considère les effets durables du cancer comme un handicap.

Cette employée, qui avait un contrat en tant que vendeuse, était revenue d'une absence de longue durée à cause d'un cancer. Elle avait demandé s'il était possible de recommencer à travailler de manière progressive, n'étant pas capable d'assumer directement le même horaire. Après avoir essuyé un refus, la vendeuse avait en fin de compte été licenciée. Unia estime que, sur base de cette jurisprudence, d'autres employés qui se rétablissent d'un cancer pourraient désormais demander des conditions de travail adaptées à leur employeur.

Vos commentaires