En ce moment
 
 

Les petits commerçants sont-ils armés pour rouvrir dès lundi? "Ils sont psychologiquement et matériellement prêts"

 
CORONAVIRUS
 

Dès le lundi 11 mai, les commerces pourront rouvrir leurs portes. Pour le faire, plusieurs mesures doivent y être mises en place. Le président de l'Union des Classes Moyennes Pierre-Frédéric Nyst a affirmé sur l'antenne de Bel RTL que même les plus petits d'entre eux étaient prêts.

Les petits commerçants vont-ils aussi profiter de la réouverture du secteur non-alimentaire dès lundi prochain ? C'est la question qu'a posée Fabrice Grosfilley à Pierre-Frédéric Nyst, président de l'Union des Classes Moyennes, ce matin sur l'antenne de Bel RTL. "On l'espère, mais on l'espère de façon modérée. On espère que les clients seront au rendez-vous, mais qu'ils seront civiques et responsables, qu'il y aura des clients mais pas la grande foule. C'est un message très clair que la Première ministre a fait passer. Il faut que ce soit fait dans l'ordre et de façon raisonnable. C'est notre souhait aussi, on veut absolument éviter un retour en arrière qui serait catastrophique pour les commerces."

Des mesures faciles à mettre en place ?

Les commerces rouvriront leurs portes le lundi 11 mai. Certaines conditions sont toutefois fixées, à savoir un client par 10 mètres carrés, pour 30 minutes maximum, et le respect des distances de sécurité. Ces mesures sont-elles faciles à mettre en place pour les plus petits commerçants ? "Ils sont aujourd'hui prêts, ils sont psychologiquement et matériellement prêts pour pouvoir rouvrir. Ils attendaient déjà. L'UCM notamment a distribué des affiches et on a vraiment briefé, transmis le fameux Plan Phoenix (plan des partenaires sociaux sur les des bonnes pratiques pour relancer les commerces en toute sécurité). L'information est bien arrivée chez les commerçants et ils sont prêts à jouer le jeu bien évidemment."

Enfin, le président de l'UCM lance un appel aux bourgmestres. "La gestion de l'entrée dans les commerces est de la responsabilité des commerçants et la gestion de l'espace public est de l'autorité publique. Nous appelons les bourgmestres à la rescousse. Ce sont eux qui doivent organiser la gestion et la circulation sur l'espace public."

> CORONAVIRUS en Belgique : les dernières infos

 




 

Vos commentaires