En ce moment
 
 

Les prix ont augmenté dans les supermarchés, selon Test-Achats: "62% des ménages belges ont subi une perte financière"

 
CORONAVIRUS

Les prix dans nos supermarchés ont augmenté depuis le début de la crise du coronavirus. Une hausse de l'ordre de 5 à 10%. Reportage de Sébastien Rosenfeld avec Xavier Gérard.

L'absence de promotion durant le confinement a eu des conséquences sur les prix, constate Test-Achats. L'association s'appuie sur un Panier de 278 produits de la grande distribution. Les courbes montrent une progression puis une diminution des prix en avril. Mais chez certains acteurs du marché, la tendance repart à la hausse.

"Une fois que cette interdiction des promotions a été levée, on a eu une tendance à la baisse dans tous les supermarchés. Malheureusement on constate de nouveau depuis quelques jours une augmentation des prix. Colruyt est aujourd'hui toujours 5,2 % plus cher que début mars. Et Carrefour y perd, on est à 3,7%", explique Julie Frère, porte-parole de Test-Achats.

Les grandes enseignes remettent en cause les chiffres de Test-Achats

Du côté des grandes enseignes, le calcul de Test-Achats est remis en cause car il ne prend pas en compte certaines promotions. Chez Carrefour, une opération sur 1000 produits vient de débuter. Des baisses de 5 à 15% en fonction des marques.

"Carrefour n'a jamais consciemment à augmenter les prix pendant la crise. Ce sont des éléments externes à Carrefour qui ont eu certains effets (...) Pour déterminer les mille produits, nous avons fait une analyse du comportement d'achat des clients et donc dans chaque famille il y aura un produit réduit", raconte Aurélie Geth, directrice de communication de Carrefour.

62% des ménages belges ont subi des pertes financières, selon Test-Achats

Durant la crise certains fournisseurs ont augmenté leurs marges ce qui a eu des conséquences sur certains produits. "Notre dernier sondage montre que 62% des ménages belges ont subi une perte financière de l'ordre de 1626 euros et donc il est vraiment très important que les Belges puissent retrouver leur pouvoir d'achat", estime Julie Frère. 

L'association appelle le secteur a aidé les Belges et invite les consommateurs à comparer régulièrement les prix en fonction des enseignes.

 

 

Vos commentaires